Miss Marvel – Tome 7 – G. Willow Wilson, Diego Olortegui, Marco Failla et Ian Herring

Kamala Khan revient de son voyage plus calme et apaisée. En plus, l’aïd permet de retrouver tout le monde dans une ambiance chaleureuse. Mais la tranquillité sera de courte durée car une dictature pointe sur nez dans les rues de sa ville. 

Miss Marvel avait bien des difficultés à trouver sa place suite à ces derniers combats. La perte de son meilleur ami l’a beaucoup affecté. Au sein de sa famille au pays, elle a pu faire le plein d’amour et d’amitié. Dans sa lutte pour le bien, elle a même rencontré un autre super-héros. Et étrangement, de retour aux Etats-Unis, elle va de nouveau le retrouver. Ensemble, ils vont stopper un train fou. Mais toutes les lumières sont dirigés vers lui et sa beauté. Ce n’est pas du goût de notre super-héroïne. Surtout que peu de temps avant, elle avait du affronté une terrible ennemie. Une qu’elle croyait terrassé et qui joue avec la peur des gens. Aidé d’autres personne de l’Hydra, un nouveau maire prend le pouvoir et interdit tout pouvoir. Ceux qui ne sont pas identifiés humain normal risquent la mort s’ils ne quittent pas la ville. Beaucoup d’habitants soutiennent ces actions. Une lutte sans merci va alors s’opérer pour permettre la liberté de tous et l’égalité qu’importe si l’on a des pouvoirs ou non.

Le tome commençait bien avec une fête familiale avec des amis pour l’aïd. Chacun partage dans la bonne humeur et la bienveillance. Mais voilà que tout va tourner au cauchemar avec une brigade contre les gens différents qui va arrêter le frère de Kamala. Il va sortir un magnifique discours sur les gens qui tournent vers des extrêmes par solitude. Une explication que l’on devrait plus souvent lire ou attendre. Les façons de pratiquer une croyance sont assez variées pour ne pas mettre tout le monde dans le même panier. Le contexte du ralliement de la population à la haine surprend mais lorsqu’on constate la montée des extrêmes aujourd’hui, on devrait se poser des questions. Montée du chômage, précarité… voilà des contextes favorables à trouver des cibles faciles pour expliquer des situations complexes. Chez Miss Marvel, la cible sont les super-héros. Une réflexion intelligemment amenée que nous devrions retrouver dans les prochains tomes. Kamala aussi se pose des questions sur sa double identité. Va t’elle laisser de côté le costume de Miss Marvel? Il va falloir attendre le tome suivant.

Encore un tome parfaitement maîtrisé que cela soit au niveau graphique ou au niveau scénario. J’ai hâte de lire le tome 8.

2 réflexions sur “Miss Marvel – Tome 7 – G. Willow Wilson, Diego Olortegui, Marco Failla et Ian Herring

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 250 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel septembre 2018 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s