Réversible – Scène Musicale

Approchons notre oeil du trou de serrure et laissons notre regard se porter sur le spectacle qui va nous être proposé. Des murs vont se glisser d’un endroit à l’autre et des bribes d’histoires de huit circassiens vont se raconter. Laissons-nous emporter par la compagnie Les 7 Doigts de la main.

Les artistes les uns après les autres prennent le micro au milieu de la scène. Ils partagent avec le public des morceaux d’histoires de leur grand-mère, d’un oncle… Des moments où la volonté et le courage leur a été nécessaire pour avoir une vie meilleure. Une force transmise à ces circassiens qui donnent chaque soir le meilleur d’eux même pour faire rêver les spectateurs curieux et avide d’étonnements.

La compagnie canadienne Les 7 Doigts de la main, fait partie de ces compagnies qui ont changé radicalement l’image du cirque moderne. Ce n’est plus une succession de numéros comme l’ont peut le voir dans le cirque traditionnel. Maintenant, on propose un univers dans lequel la mise en scène joue un rôle essentiel, avec une petite histoire en fil conducteur, de la danse et surtout une sublime bande sonore. Cela demande alors aux jeunes artistes d’avoir de plus amples compétences et qu’ils doivent s’investir plus dans le spectacle.

Cependant, chacun garde ses agrès de préférence. D’ailleurs dans Réversible, les devantures amovibles vont créer des courts récits où chaque circassien aura son moment de gloire. Dans une esthétique très travaillée et précise les numéros vont être sublimés. Le travail de lumière aidant beaucoup, le numéro de jonglerie avec des ballons rouges inspire de la nostalgie sans oublier de souligner la technicité. Magnifique moment également avec le numéro de cerceaux plein de douceur et de délicatesse. On retrouvera la gymnaste dans un époustouflant et remarquable moment de tissu aérien.

L’émerveillement fonctionne car tout est calculé au centimètre prêt et dans les moindres détails. On voit un lit rétractable par ici avec un homme à l’intérieur, un cadre sur un mur qui devient un espace d’acrobaties par-là, des trappes cachés qui permettent à certains de passer par un endroit et de ressortir par un autre. Les murs s’alignent face à la salle et Jérémi Lévesque et Vincent Jutras bondissent par ici et par là. Une illusion étonnante. Puis les façades s’ouvrent côté pile et côté face, pour faire découvrir l’astuce : la planche sautoir. Une belle occasion de montrer les possibilités infinies de ce curieux objet.

Photo : Alexandre Galliez

Alors n’hésitez pas à franchir la porte pour un étonnant voyage dans le passé et aussi dans l’imaginaire. En sortant de la salle, les notes raisonneront encore à vos oreilles avec des souvenirs surprenants d’un cirque qui ne cesse jamais de se réinventer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s