Personne n’est tout blanc – Voutch

Le monde est si cruel. Pourquoi ne pas en parler avec humour et dérision ? Voutch le fait avec un talent inégalable pour le plus grand ravissement de ces lecteurs. Qu’il est bon d’être méchant parfois.

C’est toujours avec une certaine satisfaction que je me plonge dans les bd de Voutch. Ce n’est pas un tendre et il n’épargne personne. En une image et quelques lignes d’accompagnement, le mal est fait. Bourgeois coincés dans la routine, manque d’amour, recherche d’un ex idéal, quête d’une nuit de folie même annuelle, employeur harceleur, le genre humain ne manque jamais de contradiction et de défaut. Les gens peuvent vivre dans des intérieurs luxueux avec œuvres d’art au mur ou dans des petits appartements tout laid. Rien ne les différencie pour les faire parler et nous montrer un côté sombre qui ne peut que nous faire rire.

Les animaux ne sont pas autant oublier même si c’est pour mieux critiquer la nature humaine. Il est bon de rappeler le rôle de certains prédateurs dans la nature. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé lorsqu’un guépard apprend à ces enfants : « Tous les herbivores de cette vallée bénéficient d’un remarquable système social de prise en charge des jeunes, des malades et des personnes âgées : nous. » Dame nature est de la partie, nous avons croisé la fée prostate, vous allez l’adorer messieurs. Et enfin, un peu de pop culture car même Voutch ne peut passer à côté de Star Wars même si c’est pour détourner l’histoire.

Bref, vous l’aurez compris si vous avez envie de rire et de vous vider la tête, lisez Voutch.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s