Compact – IVT

On peut croire souvent que le corps n’exprime rien. Il se contente juste d’être un faire-valoir de l’être que nous sommes. Mais quand des artistes s’en emparent, il devient un objet de surprise et d’émerveillement.

 Indéniablement, l’IVT est un lieu qui sait toujours me surprendre. Et j’ai été émerveillée par les deux spectacles qui ont été données. Tout d’abord avec « Sous le plat fond » de l’artiste contorsionniste Christelle. Décontractée, elle arrive sur scène clopinant avec une chaussure à un seul pied. Debout, l’équilibre s’en trouve changé. Le jeu de posture commence à se mettre en place. Puis petit à petit son corps se meut avec une aisance étonnante. Il se modifie et change d’apparence selon où nous nous trouvons, les vêtements présents et la position de la chaussure. Une mise en corps tout en douceur pour la curieuse deuxième partie.

 

La compagnie BurnOut présente leur spectacle « Compact ». Le titre peut surprendre au premier abord mais dès que le spectacle débute, il prend sens. Jann Gallois et Rafael Smadja sont liés l’un à l’autre, impossible de se séparer. Pourtant ils essaient. C’est incroyable de voir la complémentarité et la souplesse des deux artistes qui accomplissent des prouesses en occupant tout l’espace scénique. Il est bien difficile de quitter du regard ce brillant duo qui arrive sans cesse à surprendre. Ici et là, sont parsemés des moments de tendresse, d’humour et de rage qui donne vie à ce combat amour/haine. Le tout illuminé avec beaucoup d’intelligence grâce au délicat travail de Cyril Mulon. Bref, une performance éblouissante comme il est bien trop rare d’en voir et qui est très plaisant à regarder. Le temps s’écoule sous l’émerveillement de cette factieuse histoire. Un magnifique moment de danse plein de douceur et de surprise. Un grand bravo aux deux artistes.
 

 En sortant du théâtre, comment ne pas être ravie d’avoir passé une si bonne soirée en compagnie d’artistes si talentueux ? On ne peut pas. Alors merci beaucoup Christelle, Jann Gallois et Rafael Smadja. Je vous souhaite que votre créativité vous porte loin.

Une réflexion sur “Compact – IVT

  1. Pingback: Bilan du mois culturel de mai 2018 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s