Un bébé goéland en garde à vue au commissariat d’Ajaccio – Adrian Gingold

Adrian Gingold a décidé de proposer un recueil un peu particulier. Les médias s’emparent de tous les évènements pour en parler et même des plus farfelus. Alors pour attirer le lecteur, un bon titre fait toujours mouche. Alors pourquoi pas les rassembler? 


4ème de couverture
Comment faire le portrait d’une année ? Depuis 2014 nous rassemblons les titres de la presse les plus improbables, histoire de rappeler que le monde ne se résume pas aux grands drames et que l’espèce humaine, somme toute, demeurait étonnante. Voici, dans une nouvelle édition, un bilan de l’année 2017. 136 titres de presse de l’année rassemblés dans une anthologie. Reflets d’une société absurde, drôle, malade, sensible, dérisoire, ces titres frisent la poésie et brossent le portrait de notre époque, de son quotidien et de ses excès.


Ce que j’en pense? 
Les titres sont assez parlants. Se sont d’ailleurs eux qui font lire les articles ou regarder un reportage à la télévision. Alors les journalistes essaient de trouver les bons mots pour attirer le lecteur. Les situations les plus cocasses ne manquent pas alors les titres originaux. Cela commence par le titre du livre : Un bébé goéland en garde à vue au commissariat d’Ajaccio. Adrian Gingold a réunis plus d’une centaine de titres de presse (Ouest France, Le Parisien, L’Union…)  et de titres à la télévision (BFM, TF1, LCI…). Personnes âgées, hommes ivres, animaux en fuite, voleurs maladroits… vont nous faire sourire page après page.


Même si la lecture est très sympathique, elle se fait très vite. En plus, il y a deux titres identiques. On aurait pu avoir plus de titres avec une mise en page moins invasive. Le style avec un carré orange et du texte gris ou du gris avec un texte blanc permet de valoriser le contenu. Impossible de ne pas pouvoir lire même s’il on a un problème de vue. Un ouvrage pour tout le monde.

2017 a été riche en évènements et si vous aimez ce genre de livre, le Tripode en a d’autres en stock.

2 réflexions sur “Un bébé goéland en garde à vue au commissariat d’Ajaccio – Adrian Gingold

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 150 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan du mois culturel de mai 2018 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s