Les garçons de l’été – Rebecca Lighieri

Les Chastaing ont l’apparence d’une famille idéale. Un couple avec trois enfants qui réussissent ce qu’ils entreprennent. Tout le monde semble heureux. Mais sous ce vernis se cache des fissures profondes qui vont mener à la destruction de tous.


4ème de couverture
Forts de leurs études brillantes, de leur famille convenable et convenue, de leur beauté radieuse et de leur maîtrise du surf, Thadée et Zachée ont cru que l’été serait sans fin. Que la vie se passerait à chevaucher les vagues, entre jaillissements d’embruns et poudroiements de lumière. Mais en mutilant sauvagement Thadée un requin-bouledogue le prive de l’existence heureuse auquel il semblait voué : il est devenu un infirme. La bonne santé des uns, la sollicitude des autres le poussent à bout. Et le révèlent à lui-même jaloux et envieux.

La mort soudaine de Zachée va être le coup de grâce pour cette famille conventionnelle que l’accident puis l’attitude de Thadée avaient passablement ébranlée et qui dès lors plonge dans la folie.

Rébecca Lighieri restitue avec une grande vraisemblance l’atmosphère du surf et des surfeurs. Mais à cette atmosphère elle ajoute la tension d’un thriller parfaitement mené. Elle prend un plaisir communicatif à s’acharner sur les mensonges, les conventions sociales, les simagrées qu’elle démonte avec une joyeuse cruauté à quoi s’ajoute une efficacité narrative et dramatique qui montrent que son talent se joue des genres et des registres.


Ce que j’en ai pensé ? 
On aurait pu croire dès les premières lignes du roman que tout allait bien. « J’ai embrassé l’aube d’été. Mieux, je l’ai épousée, je n’ai fait qu’un avec elle, je n’ai fait qu’un avec le ciel virant du rose au bleu, avec la lumière encore fragile mais qui promettait un temps caniculaire, je n’ai fait qu’un avec la houle, avec l’écume, avec l’eau qui clapotait autour de ma planche ». Un moment de bonheur qui n’est que le point de vue de Thadée. La passion du surf voilà ce qui lit les deux frères, qui sont beaux, intelligents et doués. Puis doucement, quelque chose s’insinue dans les témoignages du roman choral. Au début, je ne savais pas trop. Puis l’aspect ces jeunes gens à l’aspect si heureux et gentils devient doucement plus obscurs. Un certain malaise s’installe dans la lecture. Un des enfants se fait manger une jambe. La mère commence à sombre dans la mélancolie. Un fils meure. La famille s’écroule. Des secrets vont être révélés et des vengeances vont s’appliquer. Tout explose et tout sombre.

Je n’arrive pas tellement à m’attacher aux personnages. Thadée sort du lot car page après page, sa véritable nature malsaine se révèle. Un nœud à l’estomac prend place et j’attends avec impatience d’arriver au bout de la lecture. L’angoisse de découvrir la noirceur qui habite la famille si parfaite. Pourtant, Rebecca Lighieri respecte les personnages sont trop en faire, sans trop tomber dans le voyeurisme ou le côté très néfaste de Thadée. La noirceur et une sensation désagréable émane de l’encre. Le livre se dévore d’une traite comme avec une envie de se débarrasser de quelque chose de nuisible.

Une histoire étrange qui ne pourra laisser aucun lecteur insensible. Vous ne verrez plus pareils ces jeunes hommes surfeur si beau et si brillant.

Lire l’avis de Folavrilivre : « Au fur et à mesure que la fin du roman se profile, mon estomac fait des nœuds. Un roman machiavélique qui ne m’a clairement pas laissée indifférente et m’a fait passer par différents états : l’ennui, l’exaspération, l’écoeurement, l’émotion, la perplexité… Et que j’ai malgré tout dévoré à toute allure. »

14 réflexions sur “Les garçons de l’été – Rebecca Lighieri

  1. Pingback: Challenge lecture 2018 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Bilan culturel du mois de mars | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s