Matteo – Tome 4 – Quatrième époque – Août septembre 1936 – Jean-Pierre Gibrat

Pour le quatrième tome de la série « Mattéo » débutée en 2008, le dessinateur, Jean-Pierre Gibrat, nous emmène en pleine guerre d’Espagne. Les idéaux défendus vont-ils être à la hauteur du combat ? Et l’amour dans tout ça ?


De quoi ça parle ?
Mattéo n’a pas le choix de quitter la France alors autant que cela soit pour une bonne cause. Accompagné de Robert et Amélie, il part pour l’Espagne afin de rejoindre la lutte contre les fascistes. L’arrivée ne se fait pas sous de bons auspices puisqu’ils arrivent les bras chargés d’arme à feu italiennes. D’où viennent-elles ? D’un vieux brigand collaborationniste qui cachait bien des choses dans son jardin. Les espagnols peinent à les croire.

 Par chance, Mattéo est recherché en France et risque 20 ans de prison. C’est le bon cadeau qui leur permet alors de rejoindre la lutte et d’aller à Alcetria pour récupérer un village tenu par l’ennemi. L’idée semblait facile mais la troupe qui se résume à une bande d’anarchistes détestant les ordres n’aide pas. En plus, les armes manquent et les munitions ne correspondent pas toutes aux armes données. Mais quand il faut y aller, il faut y aller. Alors aidé d’une jeune femme motivée, Mattéo va conquérir la ville car parfois il faut prendre de la hauteur. Combien de temps vont-ils pouvoir tenir ? La charmante Amélie va-t-elle revenir ? 


Ce que j’en ai pensé ?
Après quatre ans de silence, Jean-Pierre Gibrat revient avec une nouvelle aventure avec son « héros » Mattéo. Après la première guerre mondiale, la révolution Russes et les congés payés, le dessinateur nous transporte en pleine guerre d’Espagne. Le style graphique a beaucoup évolué depuis le premier tome et s’affirme dans des couleurs plus denses et des dessins plus précis. Même l’intégration des bulles se fait de façon beaucoup plus harmonieuse qu’avant.

Le récit se fait également plus dense et tout ne tourne plus uniquement autour de Mattéo. Le contexte est plus explicité ici avec les brigades internationales, la précarité de l’organisation et des moyens, la motivation pour la lutte pour la liberté et surtout les femmes combattantes. On retrouve la belle Amélie, infirmière pendant la première guerre mondiale qui va s’impliquer dans le combat. Et aussi, cette autre femme qui sait en plus manier une arme à feu. Sans surprise, le personnage principal va faire l’amour avec elle et conquérir son cœur. Et pour une fois, l’amour de jeunesse ne fait pas une apparition comme dans les trois tomes précédents. La trame a un peu changé même si graphiquement, comme d’habitude toutes les femmes se ressemblent. Ce qui n’empêche pas que les femmes soient vraiment sublime et valorisées.

On peut s’étonner que ce tome soit plus court que les précédents malgré la densité de l’histoire et du texte. C’est l’époque où l’auteur y a mis plus de contextualisation et d’échanges entre les personnages. Une certitude, c’est qu’il y aura un cinquième tome puisque celui-ci se termine avec plusieurs interrogations. Qu’elle va être l’avenir du village ? Comment est-ce que le vieux de la maison occupée sait qu’Amélie est en vie ? Va-t-il falloir faire des échanges ? L’idéal de révolution et de liberté va-t-il s’avérer encore décevant ?

Le meilleur tome de la série ouvre de nouvelles perspectives pour notre Mattéo qui commence juste à prendre des responsabilités. Où est-ce que l’Amour, l’Amitié et le combat vont-ils l’emmener ? Affaire à suivre.

Lire mon avis sur le tome 1, le tome 2 et le tome 3

Une réflexion sur “Matteo – Tome 4 – Quatrième époque – Août septembre 1936 – Jean-Pierre Gibrat

  1. Pingback: Bilan culturelle novembre 2017 | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s