Aphrodite et vieilles dentelles – Karin Brunk Holmqvist

Deux sœurs vivent ensemble dans un village en Scandinavie depuis qu’elles sont toutes petites. Un jour leur vie tranquille va être perturbée par l’arrivé d’un voisin bien sympathique. C’est une nouvelle vie qui débute pour ces mamies de 80 printemps.


4ème de couverture
Tilda et Elida Svensson, 79 et 72 ans, célibataires, mènent une vie à la routine paisible. Elles font des confitures, vont à l’église et se couchent chaque soir exactement à la même heure. Pas de commodités à l’intérieur de leur maison vétuste : les toilettes sont au fond du jardin, l’eau est à tirer au puits. Tout change à l’arrivée d’un nouveau voisin, Alvar Klemens, ou plutôt de son chat : le félin est pris de frénésie sexuelle en mangeant une des plantes d’Alvar, que celui-ci entretient avec un engrais curieux. Et si elles tenaient avec ce produit l’occasion de s’offrir enfin des W.C. dignes de ce nom ? La révolution est décidée : les deux dames montent un business clandestin d’élixir aphrodisiaque.


Ce que j’en ai pensé ?
Il faut dire que les romans avec des vieux est à la mode. On peut remercier « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » qui a ouvert une brèche dans les vieux pétants la forme et le sarcasme. Je garde un mémorable moment de lecture de ce roman et depuis on en trouve à toutes les sauces. D’ailleurs, il y a même une série avec des retraités qui font des casses dans les banques. Alors quoi d’étonnant à ce que l’on trouve un roman avec deux sœurs habitants dans une maison isolée dans un petit village. Elles vivent comme vivaient leurs parents avec toilettes au bout du jardin et pas d’eau courante. C’est quand la maison du voisin a été achetée qu’elles se sont demandées comment elles iraient puiser l’eau du puit pour se laver et cuisiner.

La technologie ce n’est pas pour elle. Elles sont heureuses ainsi même si le temps passe et qu’il commence à se faire ressentir. On pourrait se dire qu’alors qu’ilil n’a y rien d’intéressant dans ce livre si c’est pour suivre deux mamies qui font leur jardin, la cuisine et le ménage. Mais que nenni car sous ces vieux principes se cachent deux jeunes filles au cœur généreux et timide. Le voisin qui va arriver va chambouler leur quotidien en bouleversant leurs habitudes mais aussi leurs sentiments. La chaleur humaine, voilà quelque chose qu’elle ne connaissait pas vraiment et qu’elles apprécient vraiment. Quand le voisin n’est pas là, cela laisse un vide dans la maison des deux dames. Mais elles ne s’ennuient jamais car elles ont de la suite dans les idées.

Malgré que le récit se déroule lentement. Ici, il n’y a pas de meurtrier avec une enquête policière, pas de courses poursuites complètement démentes, de festival amenant des millions de personne. Vous aurez des scènes de cueillettes de fruits, de préparation de mixtures un peu spéciales et des échanges de cadeaux de Noël à ne piquer des hannetons. Mais on s’attache très vite aux personnages, on apprécie de partager leur quotidien et de rire de petites choses qui défient l’ennui et la passivité.

Une agréable lecture qui saura autant plaire à l’octogénaire qu’à un trentenaire. Il n’y a pas d’âge pour rire et passer un bon moment en bonne compagnie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s