Goupil ou Face – Lou Lubie

Parfois on sent mal et on ne sait pas trop pourquoi. Mais on sait que l’on peut aller mieux et qu’il faut se faire aider. Quand enfin un professionnel de la santé vous écoute et vous aide, le monde qui vous entoure peut changer. Lou Lubie peut en témoigner.


De quoi ça parle ?
Lou ressent un mal qui l’a ronge de l’intérieur depuis bien longtemps. Parfois, il prend trop de place et la transforme beaucoup. Alors elle prend la décision d’aller mieux pour elle et ceux qui l’entoure. Mais voilà, que c’est un chemin du combattant qui va se mettre en place. Un médecin est un homme avec des savoirs, son égo et ces certitudes. Lorsqu’on exprime ce qui ne va pas, il va choisir une réponse par rapport à son apprentissage et ce qu’il pense connaître. Ce qui fait que les avis diffères et un mieux-être n’est pas au rendez-vous. Et quand un médecin généraliste ne sait pas, car il serait censé tout savoir, il dirige vers la psychiatrie.

Par chance, à force de persister pour trouver un professionnel qui écoute vraiment et qui conseille, elle va trouver une personne qui va l’aider et trouver un nom. La bête qui vit en elle se nomme cyclothymie. Voilà, la chose qui fait varier son état d’euphorique à dépressif. Son renard intérieur comme celui du petit prince doit être apprivoisé toutefois il n’apprécie guère qu’on lui barre la route. Chaque jour est un combat pour se sentir bien.


Ce que j’en ai pensé ?
J’ai choisi cette bd un peu au hasard car la couverture est vraiment jolie. Et après lecture de la bd, je trouve que l’image a été vraiment très bien choisie. D’autant plus, qu’il y a un travail de texture qui se perçoit délicatement à l’œil selon certaines lumières.

J’ai déjà adoré visuellement la bd qui est un plaisir pour les yeux. Le choix de la bichromie est astucieuse bien utilisée pour l’ensemble des actions illustrées. Y a-t-il un lien entre bichromie et bipolarité ? Je ne sais pas trop. Mais j’aime à l’idée de me dire que oui. J’ai découvert une maladie dont j’avais déjà entendue le nom sans trop savoir ce qui pouvait se cacher derrière. Lou Lubie décrit avec beaucoup d’explication, d’humour et de bonne humeur comment est le quotidien d’une cyclothymique.

L’image du renard est pleine de poésie, car c’est un animal qui est beau, qui est de plus en plus commun et pourtant qui ne se laisse pas si facilement domestiqué. La relation entre l’animal et la femme est pleine de compromis et montre vraiment la difficulté à se sentir stable.

Un vrai coup de cœur de lecture. Un grand bravo à Lou Lubie pour son magnifique travail qui mêle savoir et humour. Je lui souhaite du bien-être au quotidien.

L’avis de Livroblog : « J’ai été touchée, par tout ce que traverse Lou: les hauts et les bas incessants, provoquant souffrance et usure émotionnelle au quotidien, son agacement face à des professionnels (psy en tout genre) incapables de se mettre d’accord sur le diagnostic. L’épuisement est au bout du chemin, vivre devient une sorte de combat de tous les jours, cette BD le raconte tellement bien. »

5 réflexions sur “Goupil ou Face – Lou Lubie

  1. Pingback: Bilan culturelle Juillet | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD – 4ème édition | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s