Père ou impairs – Tome 1 – Toute une éducation à faire ! – Sébastien Piquet

Certains geeks pensent qu’en devenant papa, ils devront laisser de côté tout ce qu’ils aiment. Et si au final, vous restiez qui vous êtes pour élever votre enfant ? Vous en doutez, Sébastien Piquet va vous le prouver.


De quoi ça parle ?
Comment vivre sans Star Wars ? « C’est impossible » vous répondrons certains geeks. Et alors avec un enfant cela s’avère trop compliqué. Mais est-ce vraiment impossible ? Sébastien Piquet va vous prouver le contraire en vous racontant les aventures d’un papa avec sa petite fille, Mathilde. Il n’a pas totalement quitté l’enfance qui habite au cœur de lui et réveille son côté aventurier.

Il aime se dire qu’il conduit un vaisseau spatial pour lutter contre les soldats de l’empire où s’habiller en Dark Vador pour faire un combat d’épée avec sa fille déguisée en Luke Skywaker. Le bout de chou le fait parfois pour faire plaisir à son père mais elle préfère l’univers des poupées, des nounours et le fait de jouer au papa et la maman. Les univers se rencontrent et ne sont pas trop compatibles cependant l’amour réciproque permet tout.

La seule limite qu’il peut y avoir, c’est celui de l’imagination. Pour faire des bêtises ou créer des combats de géants, il n’y en a pas du tout. En plus, bientôt ils vont avoir un nouveau partenaire de jeu qui va débarquer dans leur vie. Est-ce que cela va tout changer ?


Ce que j’en pense ?
On trouve de plus en plus de guides pour futur papa allant de la préparation psychologique avant l’arrivée du monstre tout nu dans leur vie jusqu’à sa naissance. Sébastien Piquet lui prend le contre-pied on montrant un papa geek avec sa petite fille, Mathilde, d’environ 5 ans. Il y a des choses qu’il a dû laisser de côté mais une grande partie de ces passions adultes ont pu être conservées en devenant père. Il parle de ce qu’il connaît puisque l’auteur est lui-même devenu papa en 2010.

Star Wars, Le Hobbit, le Seigneur des anneaux… sont dans son univers mental alors c’est naturellement qu’il veut le partager avec sa descendance. C’est un papa moderne qu’il montre puisqu’il s’occupe de sa fille en lui donnant tout son amour et en partageant son grain de folie.

Bon, est-ce que toutes les petites filles veulent absolument jouer à la poupée et au papa et à la maman ? Je ne le pense pas et heureusement d’ailleurs. Cela serait le seul reproche que je pourrais faire. Après, pour le scénario c’est plus intéressant avec cet angle. Tout est vraiment génial dans cette bd. L’humour, les jeux de mots, le côté décalé, les références au cinéma et aux dessins animés… Le public cible reste les hommes quand même, mais les femmes pourront prendre autant de plaisir à la lire. En plus, les gags sont courts et très bien imaginés. Le dessin léger, avec quelques couleurs, juste ce qu’il faut pour privilégier les messages à la forme. C’est avec beaucoup de plaisir que je vais continuer à découvrir le travail de Sébastien Piquet.

Messieurs, une bande dessinée faîtes pour vous et devenir un papa geek épanoui. Les grands films, livres, dessins animés, jeux-vidéo vous sont toujours autorisés et en plus vous pouvez les partager avec votre progéniture. Que demande le peuple ?

3 réflexions sur “Père ou impairs – Tome 1 – Toute une éducation à faire ! – Sébastien Piquet

  1. Pingback: Challenge lecture 2017 – 200 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge BD chez Chroniques Littéraires | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel mensuel : Juin | 22h05 rue des Dames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s