Le Renversement des pôles – Nathalie Côte

ob_cbbb08_le-renversement-des-polesLe Renversement des pôles de Nathalie Côte fait partie de la rentrée littéraire 2015. Pour son premier roman, l’auteure choisit de raconter l’histoire de deux couples en difficulté. D’un côté nous avons les Bourdon et l’autre les Laforêt qui ne s’épanouissent dans leur vie à deux. Pourquoi ?

Les premiers paragraphes assez courts présentent chacun leur tour les Bourdon et les Laforêt. Deux couples avec des enfants où la solidité de leur union est remise en question. Virginie se trouve trop grosse et soupçonne inlassablement son mari de vouloir coucher avec une femme normale, sans rondeur. En effet, son mari regarde de temps à autres les autres femmes mais aime sincèrement la sienne. Pour combler ce manque affectif, elle veut s’enfermer dans des conventions sociales de réussite avec l’achat par exemple d’une nouvelle voiture, d’une nouvelle machine à laver, de renouveler le mobilier… Il faut préserver les apparences.

Claire est plutôt jolie et malgré un travail prenant s’occupe de son corps en faisant du sport. Elle ne supporte la prévenance de son mari et sa gentillesse. Elle veut divorcer. La question de l’argent, de la maison, de la garde de leur fils Erwan l’a préoccupe. Alors quand un homme lui fait la cours, elle se précipite dans ces bras et tombe amoureuse. Seulement voilà, ce n’était pas réciproque. Le retour à la vie avec son mari si gentil, si attentionné et passionné de macrophotographie, l’ennui terriblement. Elle veut autre chose.

Puis les deux couples vont se rencontrer en vacances. Ils ne vont pas spécialement sympathiser. Mais c’est à partir de ce moment que les réalités vont se faire. Pour le plus grand plaisir du lecteur ? Non, je l’avoue. J’aurais aimé une histoire avec moins de clichés, moins d’éléments faciles digne d’un Nous deux ou d’un Harlequin. Une femme grosse qui veut compenser par la consommation et l’autre mince qui mange peu et rêve de rencontrer un homme riche. J’ai attendu qu’il se passe quelque chose. Mais il ne se passe rien.

A aucun moment, je ne me suis attachée aux personnages et je n’ai éprouvé aucune empathie. Des portraits de gens tristes, moroses, conformistes et sans aucun intérêt. Pas de passion, pas de dégoût. Juste autant d’intérêt qu’un mode d’emploi d’une pile. Mais, il faut reconnaître une chose à l’auteure quand même. L’écriture reste fluide et légère. Le roman se lit facilement avec beaucoup d’espace entre les lignes et de courts chapitres. Pas besoin de rentrer dans les détails sur plus de 300 pages. Juste l’essentiel et le cliché. Il se lit vite, il se lit bien et s’oublie presque aussitôt.

Un premier roman qui j’espère n’est pas à l’image de la future production de Nathalie Côte. Un roman qui se lit aussi vite qu’il s’oublie. Encore un roman qui me confirme que les rentrées littéraires ne sont pas un ensemble de livres extraordinaires.

L’avis des Livres de Georges et Jérôme  

 Livre sur le couple
Moment d’un couple – Nelly Alard

8 réflexions sur “Le Renversement des pôles – Nathalie Côte

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 250 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: C’est Lundi, que lisez-vous ? #16 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s