Dans les ombres – Laurent Gaudé

unnamed-612 janvier 2010, un terrible séisme touche Haïti. 300 000 morts, des milliers de blessés, de disparus, des habitations et des routes complètement disparus. Un évènement qui ravage le pays. C’est dans ce contexte que Laurent Gaudé, prix Goncourt 2004, place son nouveau roman Danser les ombres chez Actes Sud.

Nine, jeune femme légère et insouciante, a mis au monde deux enfants dont elle est totalement incapable de s’occuper. Naturellement se sont les deux soeurs : Lucine et Thérèse, qui ont du arrêter leurs vies pour s’occuper de ces deux êtres qui n’ont rien demandé au monde et de leur soeur aux moeurs légères. Lorsque Nine décède, Lucine retourne à Port-au-Prince à Pétion-ville pour annoncer au père du premier enfant, Armand Calé, le décès de sa soeur et espère un peu d’argent. Toutefois, elle ni arrive pas le premier et repousse à plus tard. Elle préfère descendre dans la ville où des souvenirs de sa jeunesse, de sa vie d’étudiante, des combats et des manifestations.

Elle va se rendre chez Vivianne, la mère d’une de ces amies, Emeline, qui menait le combat et qui a été assassinée. Là, elle va faire une rencontre improbable avec Saul. Médecin, il arpente avec sa cane la souffrance des bidonvilles. D’un regard, ils savent que c’est l’amour qui va leur redonner l’envie de vivre. Il va lui offrir un hébergement chez Fessou, ancien bordel, où l’on va rencontrer : le vieux Tess, Domitien Magloire, dit Pabava, Jasmin Lajoie, le séducteur de femmes mariées, le Facteur Sénèque, Ti Sourire, Ti Poulette et Lagrace, jeunes apprenties infirmières… Dans une ambiance de débat, d’échanges conviviaux autour de verres et de dominos, ils partagent un moment de bonheur et rire. Saul et Lucine vont s’offrir l’un à l’autre comme à un cri à la vie.

Mais voilà, le lendemain les oiseaux ne vont plus chanter. 12 janvier 2010. La terre va trembler pendant 35 secondes et le chaos va régner. Tout le monde hagard va rechercher sa famille, ses amis, ce qui peut permettre de se raccrocher à un semblant de réalité. Les fractures qui s’ouvrent au sol laissent la possibilité aux morts de venir peupler le monde des vivants. Ainsi ils se trouvent tous réunit entrainant un déséquilibre dans les forces de la nature et dans la possibilité à la vie de retrouver sa place. Après quelques jours passés ensemble et à soigner ce qui peut l’être il faut faire un choix. Les morts n’ont pas leur place près des vivants alors dans une marche rythmée, il faut faire ces adieux à ceux qu’on aime et essayer de continuer d’avancer.

Dame Petite : Nous allons danser les ombres. Et le monde se refermera.

Lucine aime tellement Saul, elle sait qu’elle n’est plus vraiment de ce monde. Toutefois son amour transcende la mort alors même si sa mémoire lui fait défaut elle va rechercher jusqu’à la fin de sa vie Saul aidé par Matrak, ancien tortionnaire qui n’a que comme objectif de l’aider à chercher.

Laurent Gaudé, auteur de « Danser les ombres » (Actes Sud) © Jacques Gavard

 

Laurent Gaudé possède une plume incroyable. On aurait pu croire que situer l’histoire au coeur d’Haïti ferait part aussitôt de la grande misère, de la violence, de l’importance de la croyance, de la corruption… Même si ces éléments font partis du récit, en aucun moment l’auteur se permet de tomber dans l’émotion facile et larmoyante. Les mots, justement utilisés, me plonge dans un pays, encore en souffrance de nos jours, pour y illustrer le courage et l’envie de vivre. La misère n’empêche pas le besoin de vouloir espérer, de s’entourer de gens que l’on aime et d’essayer d’avancer à sa manière. Je vous avoue avoir été un peu dérangée par la présence des morts sur terre bien que cette idée soit complètement cohérente avec le culte vaudou. Sinon quelle puissance dans le récit qui emmène le lecteur dans une histoire au coeur de la vie des gens ordinaires.

Des récits de combats contre l’oppression, contre l’injustice, contre l’inculture jusqu’aux récits de combat pour la survie et pour l’espoir. Laurent Gaudé rappelle que la vie et l’espoir sont un combat de chaque jour. Alors à travers son magnifique don de conteur, il nous livre un récit qui est juste un puissant cri à la Vie.

Merci à Babelio et aux organisateurs du Prix Relay des Voyageurs-Lecteurs.

Dans un esprit semblable
Mapuche – Caryl Férey

tous les livres sur Babelio.com

10 réflexions sur “Dans les ombres – Laurent Gaudé

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 200 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Bon, je crois qu’il va falloir que je m’y mettes. Lira Gaudé me semble indispensable. Tout le monde en parle par-ci et par-là. Et souvent de façon dithyrambique. Bon, alors, je crois que je vais sortir de ma pal mon ‘Ouragan’.

  3. Gaudé, c’est un peu spécial. Je n’aime pas trop les romans catastrophes mais là, d’après ce que tu en dis, il pourrait me plaire. Je retiens…
    Bon dimanche.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s