13 petites enveloppes bleues – Maureen Johnson

unnamed-24ème de couverture
«Règle n° 1 : tu ne peux emporter que ce qui tiendra dans ton sac à dos.
Règle n° 2 : tu ne dois emporter ni guides de voyage ou de conversation, ni aucune aide pour les langues étrangères.
Règle n° 3 : tu ne peux pas prendre d’argent en plus, ni de carte de crédit, de chèques de voyage, etc.
Règle n° 4 : pas d’expédients électroniques. Ce qui signifie pas d’ordinateur portable, de téléphone portable, de musique, d’appareil photo.

C’est tout ce que tu as besoin de savoir pour l’instant. Rendez-vous à la Quatrième Nouille.»

Lorsqu’elle découvre ce message de Peg, sa tante adorée qui vient de mourir, Ginny est loin d’imaginer qu’elle en recevra treize au total et que ces petites enveloppes bleues l’emmèneront loin, bien loin, pour un incroyable voyage à travers l’Europe. Et transformeront à jamais sa vie de jeune fille rangée, timide et sage…
Un véritable parcours initiatique qui en apprendra autant à Ginny sur la personnalité de sa tante que sur elle-même.

Une vision intéressante de plusieurs pays d’Europe par une jeune Américaine. Une histoire originale qui aborde le deuil d’une façon étonnante et constructive. Comme une course au trésor, ce roman nous happe et nous entraîne de rencontres en découvertes, de mésaventures en petites victoires, pour une folle virée pleine d’humour et de charme.

Capture d’écran 2015-02-13 à 09.47.50

A la suite du décès de sa tante adorée, Ginny doit se rendre à son ancien domicile suite à courrier qu’elle a reçu. Mais avant de partir, elle doit suivre des recommandations que sa tante a laissé. Quelques règles à suivre impérativement pour lui permettre de faire un voyage surprenant à la rencontre d’elle même.

En accord avec sa mère, elle part dans une autre ville aux Etats-Unis dans le restaurant, la Quatrième nouille, qui se situait en dessous de l’appartement de sa tante décédée. Les règles à respecter sont très simples.
Règle n° 1 : tu ne peux emporter que ce qui tiendra dans ton sac à dos.
Règle n° 2 : tu ne dois emporter ni guides de voyage ou de conversation, ni aucune aide pour les langues étrangères.
Règle n° 3 : tu ne peux pas prendre d’argent en plus, ni de carte de crédit, de chèques de voyage, etc.
Règle n° 4 : pas d’expédients électroniques. Ce qui signifie pas d’ordinateur portable, de téléphone portable, de musique, d’appareil photo.

17 ans, Ginny n’a pas beaucoup voyagé et ce n’était d’ailleurs pas trop dans ces projets. Mais l’affection pour sa tante était vraiment sincère et profonde. Alors, suivre le chemin qu’elle a indiqué est une façon de partager un moment avec elle. D’ailleurs, c’est ce qu’elle va ressentir à travers tout ces voyages. Elle va partir tout d’abord en Angleterre où elle va rencontrer le compagnon de sa tante. Un homme un peu loufoque mais très attachant quand même. En plus, il travaille dans un lieu mythique à Londres : Harrods et pour les commandes spéciales. Il va l’aider même si pour l’instant les premiers échanges sont très courts.

Header_Harrods2013

Puis elle va partir sur d’autres continents où elle va ouvrir lettre après lettre et suivre les instructions notées. Elle va rencontrer des inconnus, se faire des amis, tomber amoureuse, découvrir l’univers de sa tante, rencontrer ces amis et surtout elle se surprendre à se laisser aller et faire confiance à des inconnus. Et puis, moi la lectrice aussi je suis partie en voyage. J’ai envie d’aller à Amsterdam et de visiter des musées, d’aller en Grèce pour voir des statuts de vierge, d’aller à Rome, à Copenhague… Et cette quête qui mène à des peintures de sa tante qu’elle doit vendre et de l’argent elle verra ce qui lui semble bien de faire.

Comment ne pas s’attacher à cette jeune fille fragile, tellement innocente et gentille? On ne peut que l’adorer et les pages se tournent vite pour la suivre et savoir ce qui va lui arriver. J’avoue avoir été triste lorsque des gros vilains lui ont volé son sac de voyage avec toutes les enveloppes dont la fameuse treizième qu’elle n’a pas pu lire. Ouf, l’auteure a écrit une suite sur cette enveloppe perdue. Elle ne pouvait pas laisser le lecteur dans une telle incertitude. Le roman initiatique devait se poursuivre et finir en apothéose avec une jeune fille en fleur qui sait ce qu’elle veut, à par l’amour bien sûr. Elle a appris à mieux connaître sa tante, ces inspirations et apprendre à voir autrement ce qui peut nous entourer.

On se laisse très vite prendre au jeux de cette histoire avec quelques mystères. Entre quelques frémissements amoureux et des découvertes artistiques, Ginny avance dans la vie pour aller vers l’âge adulte. On a envie de l’accompagner et de l’aider à avancer. Vous l’aurez compris, j’ai adoré.

Mon avis sur la suite La dernière petite enveloppe bleue

 

2 réflexions sur “13 petites enveloppes bleues – Maureen Johnson

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s