Voyage avec un âne dans les Cévennes – Robert-Louis Stevenson

voyage-avec-un-âne-dans-les-cévennes 9782844940629

4ème de couverture
En septembre 1878, R. L. Stevenson accompagné d’un âne – mais à pied – traversait en douze jours les Cévennes, de Monastier à Saint-Jean-du-Gard. Dormant sous les étoiles qui avaient éclairé la révolte des camisards, attiré par la voix lointaine d’une flûte, emporté par les ombres qui valsaient en mesure à l’appel du vent, se lavant dans l’eau courante des rivières, amical envers les moines trappistes comme envers les dissidents protestants, il découvrit la magie des rencontres, la complicité des paysages, l’ivresse de la liberté. Trouvant dans une approche sensuelle et poétique de la nature toutes les raisons de croire en l’amour qui allait changer son existence, il ramena de cette marche sur les chemins des bergers le livre le plus cordial et le plus confiant en la vie.

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

L’écrivain écossais, Robert-Louis Stevenson décide de nous faire part de son récit de voyage suite à sa traversée de douze jours dans les Cévennes avec un âne. Paru en 1879, le jeune écrivain de 28 ans, nous raconte son périple de randonnée en automne 1978 à pied.

Voyage avec un âne dans les Cévennes nous raconte le voyage d’un auteur qui est parti du Monastier en Haute-Loire pour traverser la Lozère et arriver à Saint-Jean-du-Gard. Au terme de 195 km accompagné de son ânesse Modestine, il va faire des rencontres assez surprenantes. Il va conter ces échanges avec les gens du pays souffrant encore de la guerre de religion entre les catholiques et les protestants. Les portraits sont assez haut en couleurs en passant d’habitants très arriérés à des religieux isolés dans leurs abbayes curieux d’échanger. Il va nous faire part aussi des impressions de sa traversé. D’une part avec son ânesse assez têtue car on ne dresse pas un âne aussi facilement. D’ailleurs, il se fera aider sur le chemin. Et d’autre part, avec cette nature luxuriante et surprenante présente partout et très différente à la fois qui crée une véritable surprise au fur et à mesure de son avancement.

C’est à la suite de la mort de l’auteur que le livre connu un engouement avec le succès des romans relatant des voyages. Et lors du centenaire de la publication de l’ouvrage, l’itinéraire pris intègre le réseau des chemins de grandes randonnées sous le nom de GR, appelé le « Chemin de Stevenson ». Le succès de ce roman, même de nos jours n’est plus à prouver. Il est possible et avec grande facilité d’aller dans les Cévennes, de trouver un âne lui dressé et habitué à faire le trajet et partir sur les traces de cet auteur. Toutefois, l’envie de ce voyage ne m’a pas été communiqué par la lecture. En effet, le temps à beaucoup changer les impressions. Le voyage serait plus une initiation à la marche et à la rencontre avec la nature. Les habitants vivant dans l’obscurantisme et l’ignorance ont connu la civilisation avec l’électricité et l’éducation républicaine. Les rivalités religieuses ont maintenant disparues et les villages traversés mettent en place des actions touristiques.

Je n’ai pas été bouleversée par cette lecture sympathique d’un étranger à la découverte d’une nature comme une sorte de pèlerinage. Il ne se passe pas grand chose à part quelques heurts liés à la question de la religion sur laquelle est la meilleure. Cette plume légère et dynamique m’a donné envie de découvrir l’oeuvre de Stevenson mais pas les Cévennes.

4 réflexions sur “Voyage avec un âne dans les Cévennes – Robert-Louis Stevenson

  1. Pingback: Mon auto-chalenge – 200 livres en 2014 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s