43, rue du Vieux-Cimetière – Tome 5 – Ca tourne (mal) à Hollywood!

Unknown-44ème de couverture

Le producteur Phil Massuxay veut adapter 43, rue du vieux cimetière au cinéma et promet d en faire un succès. Aveuglés par les sunlights et les paillettes, Ignace Bronchon, Adèle I. Vranstock, Lester Perrance font leurs valises.
Mais une fois à Hollywood, Adèle est effrayée de découvrir combien la célébrité fait rapidement tourner la tête d Ignace et de Less. Pire encore, Adèle a été effacée du scénario « Ce que l’Amérique désire est un fantôme terrifiant, nommé Délira » explique Phil Massuxay.
Bien, s’ils veulent du Délira, ils auront du Délira. Et Adèle sait précisément comment faire mourir de peur, le producteur le plus méprisable d Hollywood.

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

En me baladant dans ma librairie, je n’ai pas eu le choix de prendre le chemin au 43, rue du Vieux-Cimetière, surtout lorsque les cinq étoiles brillent sur la côte du livre. D’un regard hésitant je regarde le livre et tous ceux qui m’entourent. Puis un deuxième coup d’oeil et hop, comme par magie il atterrit dans mes mains. Je n’ai plus le choix de l’acheter et le lire alors.

Quel plaisir de retrouver ce fameux trio : Ignace Bronchon, Adèle I. Vranstock et Lester Perrance pour une nouvelle aventure. Afin d’aller tourner leurs aventures, ils quittent Livid City pour Hollywood. Mais bien entendu, l’histoire n’est pas aussi facile. Adèle n’est pas reconnu comme personne active des histoires du 43 rue du Vieux-Cimetière et en plus, on ne lui a même pas réservé une place ni dans l’avion et ni à l’hôtel. Il n’en fallait pas plus pour la contrarier. Grâce à cela, elle va rencontrer la personne censée l’incarner à l’écran : Ellora Sonoskar et se lier d’amitié avec elle. Surtout lorsqu’elle va apprendre quel sort lui réserve la direction.

Encore une très jolie histoire avec des échanges de lettres, des interventions d’Adèle et des bons mots. Ce fameux Lester va apprendre à mieux se connaître tout comme M. Bronchon, qui va apprendre à s’aimer comme il est, du moins un peu plus. De l’aventure, des rencontres, des dangers, voilà ce qui ponctuent ce nouvel opus qui ne manqua pas de panache. Je n’ai qu’une hâte c’est pouvoir lire la suite avec ce nouveau personnage qui devient la grand-mère de Lester, Ellora qui va devenir une égérie de la nouvelle maison de production de film qui s’installe à Livid City.

Bref encore une bien agréable lecture au rayon jeunesse que je vais de plus en plus fréquenter. Alors, si en vous promenant vous croisez sa route, saisissez l’occasion d’un bon moment.

Les autres tomes du 43, rue du vieux cimetière
Trépassez votre chemin – Tome 1
Il faudra me passer sur le corps – Tome 2

9 réflexions sur “43, rue du Vieux-Cimetière – Tome 5 – Ca tourne (mal) à Hollywood!

  1. Pingback: Mon auto-chalenge – 200 livres en 2014 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Le mois de d’avril | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan de la première année | 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: 43, rue du Vieux-Cimetière – Tome 7 – La monstrueuse farce du Loch Ness – Kate & M. Sarah Klise | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s