Spellman & associés – Lisa Lutz

images-5

4ème de couverture
Qui pourrait résister aux Spellman, la famille la plus sérieusement fêlée de la côte Ouest ? Certainement pas leur fille, Izzy, associée et néanmoins suspecte. Car, pour ces détectives-nés, rien n’est plus excitant que d’espionner, filer, faire chanter… les autres Spellman de préférence. Mélange détonant d’humour et de suspense, ce best-seller international (et son héroïne) a fait craquer Hollywood : vous n’êtes pas près d’oublier les Spellman !

Lisa Lutz propose de suivre la famille Spellman sur quatre tome. Partons à la découverte du premier tome.

En plein coeur de San Francisco, se trouve une agence de détective privée familiale. Pour eux, rien d’impossible. D’ailleurs, on suit plusieurs enquêtes que cela soit en filature, l’étude bancaire, la recherche d’antécédents judiciaires… Mais le plus important du livre, c’est la découverte de cette famille assez atypique mais tellement attachante.

Détective de père en filles. Les femmes de la famille ont la fibre de l’aventure et de la quête. Deux êtres se rencontrent en surveillant une personne. La magie opère et l’amour fait battre les coeur. De cela naît un premier garçon, David, parfait, adorable mais qui préfère se perfectionner dans le domaine des affaires. Puis une première fille, Isabelle, très compliquée, très torturée. Et la petite dernière, arrivée tardivement et par surprise, mais très maligne : Rae. N’oublions pas l’oncle Ray, qui suite à un cancer est devenu alcoolique et joueur. La similitude des prénoms n’est pas innocente. L’oncle cancéreux devait prochainement mourir. Pour lui lui rendre, on a donné son prénom avec un -e à la fin.

La vie privée et professionnelle s’entremêlent. Chacun épie l’autre, le surveille tout comme ces fréquentations. Dans les chambres, des verrous protègent la confidentialité de leur vie. Mais comme la frontière n’est pas bien établie, des tensions ponctuent leur quotidien, poussant Izzy à vouloir rompre avec sa famille. La disparition de la petite fille de la maison va les rapprocher. D’ailleurs, c’est autour de cela que le livre se construit. Plusieurs petits chapitres se succèdent ce qui facilite ma lecture. J’apprécie ce genre de structuration.

La disparition de Rae nous permets de découvrir l’ensemble des personnages avec un style simple, léger et souple. L’écriture en effet se rapproche de la chick lit tout comme le récit de certaines aventures amoureuses. Toutefois, cela ne nuit absolument pas à l’histoire. D’ailleurs, j’ai très envie de poursuivre la rencontre des Spellman.

Merci à George de cette découverte. Ici son avis.

Wonderpatate challengeus

7 réflexions sur “Spellman & associés – Lisa Lutz

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 180 livres en 2013 :) | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge ABC Critiques Babelio 2013 – 2014 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s