Le journal de Chloé Keller à New-York – Delinda Ellouzi-Jacobs

Unknown

Je m’appelle Chloé et j’ai neuf ans et demi. Tout le monde oublie tout le temps le « demi », et ça m’agace. J’habite dans une jolie maison à Montpellier avec Karine, ma maman, Paul, « mon deuxième papa », Charlotte, ma demi-soeur, et Sylvain, le fils de Paul. 

Nous arrivons à Wall Street, qui est une rue célèbre. Son nom veut dire « rue du mur » en français. C’est drôle, je trouve qu’il y des murs partout, à New-York. Mamie m’explique qu’on l’appelle comme ça parce que les colons hollandais y avaient construit une grande palissade pour se protéger des attaques des Indiens. 

4ème de couverture
Aujourd’hui est une journée spéciale : maman m’a demandé si je voulais aller à New York pour les vacances de Pâques, rendre visite à ma grand-mère Grâce ! J’ai encore du mal à y croire ! Je n’ai jamais vu grand-mère Grâce. C’est la maman de mon vrai papa. Il s’appelait Benjamin et il était Américain. Maman m’a dit qu’il était très beau et très grand, et que, quand je fais ma tête de cochon, je lui ressemble beaucoup.

Chloé va voir sa grand-mère paternelle à New-York. Elle a perdu son père très jeune et il ne reste que cette famille pour la rattacher à son souvenir.  Très vite un lien se créer entre les deux femmes. La mamie l’emmène dans tous les endroits connus dans le monde avec en parallèle l’histoire du quartier et l’histoire d’un membre de la famille. Les Etats-Unis est pays où beaucoup de communautés (ethnique ou/et religieuse) cohabitent et se mélangent.

En effet, comme le livre s’adresse à des enfants, le monde est très édulcoré. On ne parle pas de racisme, de haine, la précarité de l’emploi, la misère, les armes, le créationnisme et les différences de classe sociale. On leur expliquera lorsqu’ils deviendront plus grands à côté de Friends et copains. Il est dommage que de nombreuses références soient faîtes sur la pratique et la croyance catholique de la petite fille. Car à travers le livre, on parle des multiples pratiques et lieux de culte. D’ailleurs, elles vont dans une église où se chante le gospel.

Bref, une agréable petit lecture au pays de l’oncle Sam.

81330859_p

3 réflexions sur “Le journal de Chloé Keller à New-York – Delinda Ellouzi-Jacobs

  1. Pingback: Challenge 50 livres en 6 mois | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Les lectures d’octobre | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: L’ensemble de toutes les lectures par auteurs | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s