Tous les gratte-ciel sont dans la nature – Didier Cornille

images

Depuis Babel, on a toujours construit des tours impressionnantes. Avec l’apparition de l’architecture de fer, dont la tour Eiffel est l’emblème, on a pu construire de plus en plus haut. 
Le gratte-ciel est une invention urbain américaine beaucoup plus récente. On en trouve aujourd’hui partout dans le monde. 
Ce livre explique l’histoire de ces tours et gratte-ciel qui ont fait rêver tant d’architectes. Tu verras ce qu’ils ont mis au point pour les rendre hauts et légers, mais surtout solides et capables de vaincre la force du vent. Et, par dessus-tout, très beaux, pour mériter ta visiter et de te donner, pourquoi pas, l’envie d’y vivre un jour. 

4ème de couverture
L’architecture, c’est (presque) un jeu d’enfants!
Toujours plus haut, toujours plus beau! Tours et gratte-ciel font rêver ingénieurs et architectes, qui inventent chaque fois de nouvelles façons de construire solide, léger et aussi, aujourd’hui, bioclimatique.
Voici quelques-unes de ces prouesses architecturales qui côtoient le ciel.

Un petit livre pour montrer l’architecture autrement aux enfants. Ces bâtiments nous entourent et racontent l’histoire d’hommes qui voulaient être novateurs et marquer l’espace urbain. Ainsi on découvre des hommes qui ont imposé leur bâtiment dans le monde entier. L’ouvrage débute avec Gustave Eiffel et sa fameuse tour construite pour l’Exposition universelle de 1889 qui devait être temporaire. Puis Louis Sullivan qui a construit l’un des premiers buildings américains en 1895. On continu avec William Van Alen avec le Chrysler Building en 1930 qui avait atteint une hauteur record de 319 mètres. Mies Van Der Rohe, va grâce à la collaboration du promoteur Herbert Greenwald, réaliser des tours de verre. Fazlur Rahman Khan qui conçoit d’imposant bâtiments. Ken Yeang avec des tours bioclimatiques où la verdure est importante. Jean Nouvel avec sa tour Agbar en forme de suppositoire qui change de couleurs la nuit. Et enfin Adrian Devaun Smith qui réalisa la plus grand tour au monde « La Burj Khalifa » qui mesure 828 mètres de hauteur. Il a aussi participé avec Gordon Gill la Pearl River, tour aérodynamique où des éoliennes produisent de l’énergie pour la structure.

En effet, il existe beaucoup d’architectes qui ont fait d’incroyable créations, mais Didier Cornille a du faire des choix. Une lecture agréable et simple avec quelques illustrations. J’aurai apprécié voir des photos des réalisations, où au moins des liens sur lesquelles on peut avoir plus d’informations.

4 réflexions sur “Tous les gratte-ciel sont dans la nature – Didier Cornille

  1. Pingback: Challenge 50 livres en 6 mois | 22h05 rue des Dames

  2. Voilà une bonne maison d’édition pour la jeunesse ! Et Didier Cornille a aussi fait « Toutes les maisons sont dans la nature » pour présenter aux enfants des maisons d’architecte sortant du commun.

  3. Pingback: Toutes les maisons sont dans la nature – Didier Cornille | 22h05 rue des Dames

Répondre à grigrigredin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s