Un petit boulot – Iain Levison

couvpetitboulot Un petit boulot
Auteur : Iain Levison
Editeur : Liana Levi
Nombre de pages : 211

Un portrait au vitriol de l’Amérique désenchantée des années 2000, entre crise économique et perte des valeurs. On y découvre un monde en délabrement, où le manque d’espoir devient monnaie courante, la montée de la violente et de la délinquance. Un subtil mélange d’ironie, de sarcasmes tout en drôlerie que nous propose Iain Levison.

Jack Skowran, vie dans une petit ville américaine, près du Wisconsin, ravagée par la fermeture de l’unique usine. Après avoir perdu son emploi, son abonnement au câble, sa télévision, son aspirateur et sa petite amie, les appels de ces débiteurs, il est prêt à tout accepter pour garder un peu d’estime de soi. Tous ces anciens collègues vont dans la déchéance et la misère s’installe dans la ville. Il décide d’accepter un petit boulot que lui propose Ken Gardocki, bookmaker mafieux : tuer sa femme contre 5 000 dollars. « Elle va mourir parce que j’ai été licencié d’une usine rentable en plein milieu de ma carrière. Elle va mourir parce que ma copine m’a quitté, parce que je ne supporte pas la vie de chômeur. Corine Gardocki est une femme morte parce qu’un petit malin de Wall Street a décidé que notre usine ferait de plus gros bénéfices si elle se trouvait au Mexique. Je t’aurai, Corinne. Un problème moral? Pas vraiment. » Alors avec sérieux et application, il s’atteler à son nouvel emploi. Puis d’autres missions vont arriver, et c’est toujours avec plaisir qu’il s’applique. Il se reconstruit par la satisfaction d’un travail bien fait et la satisfaction de son employeur. Tuer n’est pas toujours aussi aisé comme l’assassinat, sur une plage de Miami, de l’amant de la femme de Gardocki, avec un fusil à baïonnette qui sent l’urine. Cela aurait pu s’arrêter là, mais son meilleur ami lui propose un poste dans une station service, car un de ces employé a été tué par balle. Une aubaine vu le temps de crise. Mais difficile de concilier les deux emplois. Une succession d’évènements plus rocambolesque les uns que les autres, vont l’amener à l’épanouissement physique et psychologique.

L’auteur nous entraîne dans une histoire  dans laquelle la moralité n’a pas trop sa place et où le héros a réussi sa carrière de tueur, tout en réussissant le tour de force de nous amuser avec un tel sujet. Caustique à souhait, il nous emmène là où nous ne voudrions pas voir, et qui pourtant nous parle tout de suite, vu les conditions économiques actuelles.

Ce qu’en dit la presse : 

Telerama – «Jake est le nouveau héros des temps modernes… Ce Petit boulot pourrait devenir un antidote à la déprime généralisée… un best-seller!» 
Le Monde – «Iain levison a réussi, avc son premier roman, un coup de maître.» 
Elle – «Noir et loufoque… une sacrée bonne surprise.» 
The Wall Street Journal – «Au-delà de l’humour pince-sans-rire percent l’expérience et la compassion.» 
USA Today – «Une force brute, sans pitié.» 
The New York Times Book Review – «Un must… Rafraîchissant, hilarant et totalement actuel.»

Du même auteur
Tribulations d’un précaire
Une canaille et demie
Arrêtez-moi là

81330859_p

5 réflexions sur “Un petit boulot – Iain Levison

  1. Pingback: Tribulations d’un précaire « 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: Challenge Iain Levison « 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Une canaille et demie – Iain Levison « 22h05 rue des Dames

  4. Pingback: Arrêtez-moi là – Iain Levison | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s