Punch – Saison 1 – Tome 1 – Minimage – Yohan Sacré

Le hasard met sur le chemin des légumineuses, un bébé. Cet enfant n’est pas ordinaire et n’est pas à sa place dans ce monde. Il faut qu’il retrouve ces semblables.

4ème de couverture
Trois graines, Fève, Lupin et Mimosa, trouvent par hasard un bébé abandonné dans les bois, sur les terres du Sport, un terrible loup…Elles décident alors d’entamer un long et périlleux voyage afin de ramener le minimage dans sa tribu .Problème : la tribu des Mages et des Graines sont en guerre depuis de nombreuses années… Arriveront-elles à échapper au Sport et à réconcilier les deux tribus ?

Mon avis
Les éditions Kinaye change de format par rapport à ces publications habituelles. Un petit format souple et peu épais qui n’est pas sans rappeler des expériences comme « Lucha libre ». La couverture n’est pas sans évoquée certaines bandes dessinées et animés japonais. On a l’impression que la nature, l’esprit de la forêt devient une source d’inspiration. Et le dessin n’a plus a être très précis, c’est la couleur qui devient l’élément important et on joue avec sa forme vaporeuse. C’est ça qui fait l’univers, la marque de la série. On se laisse prendre au jeu de suivre Fève, Lupin et Mimosa a qui il arrive de nombreux rebondissements. Yohan Sacré parle du fragile équilibre entre les zones et d’une lutte des classes qui ne dit pas son noom. Il est facile de juger sans savoir. Heureusement que le fabuleux se produit et change la donne. Notre quatuor n’est-il pas l’exception? Qu’importe ensemble ils sont plus forts. Ils ont affronté le loup et d’autres chose horrible. Les épreuves les rendent plus proche et les incident à se faire de nouveaux amis proches. Heureusement qu’à la fin, on nous donne plus d’informations sur les participants car le dessin ne les rend pas si lisible. C’est original de mettre un axolotl mais il n’était si évident malgré que j’ai déjà vue sa tête grâce à Patrick Baud. Au final, les pages se tournent assez bien même au final je ne sais pas trop ce qu’il m’en reste. C’est mignon, c’est sympa mais est-ce que je vais m’en souvenir? L’avenir nous le dira.

Un petit conte qui montre la force de l’éthique et de l’amitié. Et ces bonnes valeurs permettent de finir dans un beau happy-end.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s