Gokusen – Tome 4 – Kozueko Morimoto

La tranquillité à l’école va prendre fin. Une grosse brute revient et la guerre entre les premières et les terminales va commencer. Mlle Yamaguchi ne pas rester les bras croisés.

4ème de couverture
Kumiko Yamaguchi est la quatrième héritière de l’effrayant clan de yakuzas «Kuroda». Mais contre toute attente, elle a choisi d’exercer le métier de prof ! Qui plus est, elle se retrouve affectée dans le fameusement malfamé lycée Shirokin. Une comédie hilarante autour de la rencontre improbable entre le monde mafieux et enseignant !

Mon avis
Quel plaisir de retrouver notre enseignante yakuza. Une nouvelle fois sa force mentale et physique vont être au service des élèves de son école. Surtout que la tension n’arrête pas de monter et la violence explose. Malgré son petit gabarit, elle va affronter l’armoire à glace et va le terrasser avec seulement deux doigts. Grâce à ça, le calme revient progressivement. La scène de combat vaut le détour pour se dérider les zygomatiques. Kozueko Morimoto va nous mettre deux autres histoires en parallèle. D’un côté, on nous plonge dans la vie du klan. Notre jeune prof est une femme et il faut penser à la vie, la force et de le dynamisme de ce dernier. Le clan Uma-No-O voudrait lui proposer un de ces jeunes fils. Elle décide de régler ça à sa manière donc avec un combat à l’arme blanche. On ne peut pas toujours être avec celui que l’on aime car il existe des enjeux plus grand. Par chance, tout ira assez vite pour que chacun retrouve sa place le temps de tourner la page. Et enfin, Shin, assez malin et intelligent, a fait un geste qui va lui permettre d’avoir l’amitié d’un yakusa et par n’importe lequel. D’ailleurs, il lui donne un très gentil surnom. Quand notre héroïne va s’en apercevoir, cela ne va pas si bien se passé. On n’en saura pas plus car le mangaka veut nous pousser à lire la suite. On s’amuse de ces situations qui soulignent des disfonctionnements du système scolaire et de la complexité de la société loin d’être si lisse. La légèreté et l’humour cachent une critique assez dure d’un monde pas si juste et égalitaire malgré les apparences. Cela suffit à vouloir poursuivre l’aventure pour voir jusqu’où tout cela va nous mener.

Un nouveau tome qui se dévore d’une traite et qui donne envie d’aller plus loin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s