Aromantic (love) story – Tome 1 – Haruka Ono

Ce n’est pas évident de parler d’amour quand on a jamais été amoureuse. Pourtant quand on est une professionnelle, on imagine ce qui est possible pour écrire ses mangas. Faut-il l’expérimenter dans la vraie vie pour être plus consciencieuse dans son travail?

4ème de couverture
Kiryu est autrice de manga, et ce qu’elle adore par dessus tout, ce sont les shônen mangas bien sociaux, à l’ancienne ! Le problème, c’est que ce genre ne marche plus du tout, ces derniers temps… Et du coup, pour essayer de vraiment lancer sa carrière, son éditeur lui propose (impose ?) de se lancer dans un autre genre de shônen : le harem manga ! Gros hic : elle n’y comprend rien, elle n’aime pas ça et surtout… elle ne s’intéresse pas du tout à l’amour !! Bien malgré elle, elle commence malgré tout à dessiner un shônen romantique pas très intéressant… dont le succès est FULGURANT ! Son titre devient un poids lourd du magazine de prépublication, et est même adapté en anime ! La voilà forcée (et condamnée) à continuer de dessiner un shônen romantique… alors qu’elle ne comprend rien à l’amour ! Elle ne voit même pas, autour d’elle, son jeune assistant ou le producteur qui s’intéressent à elle…

Mon avis
Je me disais que j’en avais marre des histoires d’amour gnangnans avec une fille innocente et des beaux mecs forts et dominateurs. Puis je tombe sur hasard sur « Aromantic (love) story » où l’on voit des mots clés : comédie, asexualité et féminisme. Le genre avec des histoires d’amour peut-il alors évoluer? Le début s’annonçant prometteur avec trois femmes qui vivent ensemble. Elles sont toutes célibataires et trentenaires qui font qu’on leur demande sans cesse quand elles vont se marier. L’une est bisexuelle, l’autre aime l’amour virtuelle et la dernière serait asexuelle. Haruka Ono propose quelque chose d’original. D’autant plus que l’héroïne, Futaba Kiryû, est une mangaka qui écrit une série à succès qui parle d’amour. Pour rendre les choses intéressantes pour les lecteurs, elle a potassé des livres. Tout était réuni pour nous faire croire que les choses avaient changé. Et bien non, le schéma redevient assez classique. Deux hommes veulent sortir avec elle en sachant qu’elle n’a jamais aimé. Un ressemble à psychopathe dangereux qui travaille pour elle et l’autre un très beau gosse qui la voit pour l’adaptation en animé de sa création. Que faire? Elle va fréquenter les deux et voir. Les stéréotypes qui devaient être dépassé reviennent sur le tapis. Même si le personnage central est assez fort, avec des convictions, des façons à elle de les exprimer. La mangaka a vraiment cherché à lui donner du volume, avec ces défauts et ces qualités. On s’attache très facilement à elle qui varie entre les crises d’angoisse, existentielles et de colère. Pourtant, je n’ai pas envie d’aller plus loin et savoir ce qui va se passer.

L’avis Les blablas de Tachan : « Au final, contrairement à ce que je croyais, je ressors totalement convaincue par ce titre et surtout par son héroïne. J’ai vraiment envie de voir ce qui va lui arriver, les choix qu’elle va faire et comment elle va les gérer. « 

L’avis Les voyages de Ly : « Bref, un bon début prometteur, avec une jeune femme intéressante qui tient à ses convictions. »

L’avis de Yuko : « Une réflexion intéressante sur les préjugés de la société et les attentes parfois déroutantes d’une majorité de lecteurs. Au-delà de cette thématique, l’utilisation du triangle amoureux est quant à lui plus convenu et n’apporte pas de relief réel à l’histoire. Un sujet initial très intrigant, porté par des dessins très réussis, mais qui se perd un peu dans l’utilisation attendue du triangle amoureux et de quelques clichés.. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s