Moi, Peter Pan – Michael Roch

Le mythe de Peter Pan a influencé de nombreux auteurs. Michael Roch décide de s’inspirer du garçon qui ne voulait jamais grandir pour se l’approprier et en faire un récit plus introspectif. Voulez-vous aller à la rencontre d’un questionnement plus personnel?

En prévision de cette lecture, j’ai lu l’original écrit par J. M. Barrie. Qu’elle n’a pas été ma surprise en lisant « Moi, Peter Pan ». Le style et le monde construit par J. M. Barrie a complètement changé. Michael Roch a décidé de raconter une autre histoire après le départ de Wendy et la mentalité de notre héros est bien différente. On pourrait croire que l’on pourrait se plonger dans la suite des aventures de Peter Pan et des habitants du pays imaginaire mais c’est tout autre chose. Tout est indiqué dans le titre « Moi, Peter Pan ». Ce « Moi » indique clairement l’orientation choisie qui est plus psychologique. Les interrogations se font sur des questions identitaires : qu’elle est ma place dans la société?, est-ce que j’agis bien auprès de mes congénères?, ne dois-je pas faire attention à ce qui m’entoure?, est-ce que j’aime quelqu’un en particulier? dois-je lui montrer?. Une succession de questionnement que notre héros se pose au fur et à mesure de ces rencontres. On retrouve ainsi les personnages de l’île qui eux même se pose des questions.

Un livre qui surprend d’autant plus qu’il est classé en roman de science-fiction. On pourrait s’attendre alors à plus de folie ou de choses assez improbables. Mais au final, c’est un roman de réflexion sur son identité. Si je devais le résumé je le formulerai ainsi : ce Moi, qui est-ce?. Michael Roch nous propose au final un parcours sur les méandres de notre regard sur nous-même et notre relation au monde. Peter Pan est un garçon égocentrique et narcissique. La personne idéale qui devrait se poser des questions sur son rapport aux autres. Pourquoi refuse t’il de grandir? Pourquoi tue t’il les garçons qui grandissent? Pourquoi ne veut-il pas être le garçon d’une seule fille? L’auteur propose une langue pleine de poésie, de rythme et de musicalité alternant avec des expressions crues. Ce livre mêle psychologie et philosophie afin de nous mettre face à des interrogations intemporelles. Un prétexte à la réflexion bien amené qui change radicalement des ouvrages sur le bien-être.

Michael Roch ose s’emparer d’un personnage aimé du grand-public pour le mettre en porte drapeau d’un questionnement identitaire. Pas besoin de vivre dans le pays imaginaire pour être en quête de soi.

9 réflexions sur “Moi, Peter Pan – Michael Roch

  1. Pingback: Challenge lecture 2019 – 100 chroniques livres | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: La PAL 2019 | 22h05 rue des Dames

  3. Pingback: Bilan culturel de Février 2019 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s