La grande aventure du sexe – Dirtybiology – Léo et Colas Grasset

Rien qu’au titre avec le mot « sexe », des lecteurs devraient se jeter sur la bande dessinée. C’est un des mots les plus rentrer sur les moteurs de recherches. Mais attention, vous ne trouverez aucune photo explicite. On va vous expliquer à quoi sa sert le sexe et de façon humoristique. Prêt à vous lancer dans l’aventure? 

Mais à quoi ça sert le sexe? Ne répondez pas tout de suite les yeux brillants de désir. Laissez les frères Grasset donner une définition du mot sexe. Il désigne de nombreuses définitions différentes : organes sexuels, type sexuel, accouplement ou échanges de gênes. « C’est cool d’avoir une définition mais concrètement, le sexe ça sert à quoi? Et bien… On n’est pas bien sûrs des millions d’espèces le pratiquent tous les jours et on ne sait pas vraiment quelle est son utilité! Pire son existence est complètement paradoxale! » Vous voudriez bien savoir pourquoi. Les frères vous donnent tout de suite un exemple concret avec la fameuse peste noir qui décima au moins la moitié de la population mondiale. Une maladie qui a pu se développer grâce à une bactérie qui vit dans les rats. Une bactérie qui croisse grâce à son clonage, un mécanisme qui se nomme la scissiparité.

Vous voilà étonnez? Vous n’êtes pas au bout de vos peines car les modes de reproductions sont très diversifiés. Des guêpes qui naissent dans des fleurs et les mâles réveillent les femelles en les fécondant. Puis après ils creusent un tunnel pour quitter la fleur et meurt. Les araignées à toile en hamac possède un vagin constitué de boucles complexes. Elles forment un labyrinthe afin de perdre le sperme avec lequel elle ne souhaite pas être fécondée. D’autres histoires encore plus étonnantes et vrais vont se succéder. Comme les animaux qui sont hermaphrodites, qui peuvent être femelle et mâle. Mais certains peuvent devenir mâle si le mâle dominant disparaît, d’autres peuvent être les deux et s’autofécondent. On trouve même des poissons qui se trouvent féconder grâce à une séance de sexe oral.

Léo Grasset possède sa chaîne Youtube Dirtybiologie qu’il a a adapté en bande dessinée. Un autre univers à mettre en bulle et il s’y prend de façon assez ingénieuse.

Son personnage est en pâte à sel assez mobile. Il va être notre guide à travers le monde étrange et complexe de la reproduction. Humains et animaux ont tous leur particularité et c’est intéressant d’aller à leur découverte. Même si les informations sont assez dense et qu’une seconde lecture ne serait pas de trop, cela reste intéressant. D’autant plus, qu’une bonne dose d’humour complète les faits relatés.

Un humour parfois un peu lourd mais qui rend en général le message plus limpide. En plus, les adolescents pourront aussi se plonger dans la lecture, cela les fera rire de bon coeur. Et bonus supplémentaire, vous pourrez voir pleins de dessins de penis.

Alors si vous voulez en savoir plus sur le sexe et son utilité (en dehors de prendre du plaisir) chez l’ensemble des êtres vivants, vous savez dans qui vous plonger.

2 réflexions sur “La grande aventure du sexe – Dirtybiology – Léo et Colas Grasset

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s