Aveuglé – Stona Fitch

97823558435940-2739280-1Eliott Gast, économiste américain, est kidnappé après un dîner bien arrosé à Bruxelles. Il va être séquestré et torturé aux yeux de tous. D’ailleurs, c’est le monde entier qui va décider de son avenir. Etes-vous prêt à vraiment découvrir son histoire ?

Avant de vous parler de l’histoire, je vais commencer par vous donner le titre original du roman qui donne tout de suite tous le sens au roman. Le titre américain est Senseless que l’on peut traduire par Sans sens. En effet, ce n’est pas très vendeur comme titre. Alors les éditions Sonatine ont préféré Aveuglé, parce que notre « héros » malgré lui va finir ainsi.

Eliott Gast sort d’une soirée bien arrosé à Bruxelles. Sur le chemin, sans qu’il ne puisse se rendre compte de rien, il se fait kidnappé. Il se réveille dans un appartement tout propre. Il ne comprend pas ce qu’il lui arrive car il n’est pas quelqu’un d’important. Du moins, c’est que qu’il croyait. Car aux yeux de ces ravisseurs, il représente le capitalisme et le pouvoir américain. Son enlèvement est un message.

Au début, il va garder son calme croyant fermement à une erreur sur la personne. Mais très vite, on va lui faire comprendre que ce n’est pas le cas. Qu’il est bien là dans un but précis. Tout est calme jusqu’au jour où plusieurs personnes vont pénétrer dans l’appartement, le saisir, le maintenir fermement et lui couper la langue. La scène m’a surprise par sa cruauté et sa simplicité à la fois. Très vite, la blessure est cautérisée et surveillé par un pseudo médecin et infirmière. A partir de ce moment, ces sens vont lui être enlevés les uns après les autres. Attention certaines scènes comme le râpage des mains est dégoutante mais estomac s’est retourné.

Les kidnappeurs expliquent que le choix des tortures infligés n’est pas de leur fait. Ce sont les internautes qui choisissent la suite des actions tout en donnant de l’argent en plus. Les malfaiteurs s’enrichissent grandement et agissent selon les choix de la majorité. Tout ce qui se passe dans l’appartement est visible sur internet 24h/24. Les gens préfèrent voir un homme se faire torturer que de le libérer. Société de voyeuriste ? Cela me fait penser à un article lu qui fait part de l’explosion de sites internet payant pour voir des scènes réelles de tortures, de suicides ou d’accidents très graves voir mortels. Certaines images et vidéos sont gratuites pour mettre en appétit ces voyeurs malsains. La question est plus à savoir si la société est plus voyeuriste et malsaine qu’avant ou si c’est juste les nouveaux médias qui facilitent un accès. N’oublions pas que les presses les plus vendus dans le temps sont celles sur les faits divers (ex : Détective rebaptisé Le Nouveau Détective existe depuis 1928), que les journaux télévisés ne se consacrent qu’aux faits négatifs, que l’on assistait en grands nombres aux exécutions publiques…

J’ai beaucoup aimé la forme du roman avec le décompte des jours qu’Eliott Gast resta enfermé. Le fait qu’il partage ces sentiments et son passé donnent de l’épaisseur à l’histoire et au roman physique. Il se lit assez bien et m’a tenu en haleine jusqu’à la fin mais il manquait un peu de consistance. Restons-nous vraiment lucide sous la torture ? Ne remettons-nous pas en cause toute les informations qui nous sont données ? Faut-il vraiment croire les gens même lorsqu’ils contribuent à votre souffrance ? Je pense sincèrement non. Le côté psychologique manquerait un peu de travail, plus de subtilité et d’authenticité. La déception est vraiment à la dernière page du roman. Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais mais surement pas à cela. J’ai trouvé que cela tombait comme un œuf en omelette, juste à plat. Eliott Gast est devenu en effet un héros, totalement construit et il doit son existence au fait médiatique. C’est tout ? Je m’avoue frustrée de cette fin qui méritait peut-être quelques pages supplémentaires.

Un roman qui m’a laissé perplexe tout de même sur le véritable message a passé s’il y en a bien un. Toutefois, la forme m’a impulsé à lecture car je voulais vraiment savoir ce qui allait arriver à Eliott Gast. Je me suis laissée quand même prendre au jeu même si la déception est arrivée en dernière page.

 

16 réflexions sur “Aveuglé – Stona Fitch

  1. Pingback: Mon auto-challenge – 250 livres en 2015 | 22h05 rue des Dames

  2. Pingback: C’est Lundi, que lisez-vous ? #16 | 22h05 rue des Dames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s