Un rose parfait – Nan Gregory et Luc Mélanson

un-rose-parfait-nan-gregory-luc-melanson-97828480139854ème de couverture
Manon ne rêve que d’une chose : une vie en rose. Plus rose que rose. Où tout serait rose. Le genre de vie que mènent les petites filles riches et que son papa chéri, chauffeur de camion, ne peut lui offrir.

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

Parfois on rêve de posséder une chose plus que tout. Et les plus courageux mettent en place les choses afin de pouvoir l’obtenir comme mettre de l’argent de côté. C’est d’ailleurs le cas de Manon qui rêve de posséder une poupée rose.

Manon, un jour en passant dans la rue, tombe sur la devanture d’une boutique toute rose où se trouve une magnifique poupée. Elle rêve de pouvoir l’acheter mais elle n’a pas assez dans son cochon pour l’acheter. Elle décide sur le conseil de ces parents de passer une annonce dans l’immeuble de rendre service contre de la petite monnaie.

Mais un jour à l’école, elle veut faire sa maligne face à un petit groupe de filles aisées toujours habillées en rose qu’elle a trouvé une poupée parfaite dans une magnifique boutique. Pas de chance, car une des petite pimbêche va se le faire offrir par sa tante. La pauvre Manon est très triste et déçue. Grâce à son père, elle va apprendre que l’on ne peut pas toujours avoir tout ce que l’on veut dans la vie.

Un très jolie livre qui m’a séduite dès la couverture. C’est important d’apprendre aux enfants qu’ils ne peuvent pas avoir tout ce qu’ils veulent. Et aussi qu’ils n’oublient pas que les parents sont là pour donner certes des limites mais aussi pour être là pour eux quand ils se sentent tristes ou en colère. Les couleurs sont douces avec un dessin très précis.

Un ouvrage que l’on peut mettre sans souci entre les mains des enfants, surtout des filles. (Il est plus difficile aux garçons de s’identifier lorsque le personnage principal est une petite fille, malheureusement.) J’ai adoré la douceur de l’histoire et la présentation de cette petite fille, Manon, qui est très attachante.

3 réflexions sur “Un rose parfait – Nan Gregory et Luc Mélanson

  1. Pingback: Mon auto-chalenge – 200 livres en 2014 | 22h05 rue des Dames

Répondre à noctenbule Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s