Le ciel au-dessus du Louvre – Bernar Yslaire et Jean-Claude Carrière

Unknown-1

– Pourquoi me demandes-tu cela?
– Pour rien. Et toi, pourquoi dis-tu que ta mère a tué Marat?
– Parce qu’elle tue tout le monde. Toi aussi, elle te tuera, citoyen Robespierre!
– La mienne est morte quand j’étais enfant et mon père s’est enfui, il m’a abandonné. Je suis un enfant de la Nation. C’est elle, ma vraie mère.
– C’est bien ce que je disais…

Pour sauver à tout prix les conquêtes de la Révolution, en septembre 1793, la Convention décrète « la Terreur à l’ordre du jour ». L’ex-reine Marie-Antoinette, rebaptisée citoyenne Capet, est une des premières victimes.

4ème de couverture

Le quatrième album co-édité par Futuropolis et Le Louvre fera incontestablement date. Son casting est déjà un événement. Mais au-delà de l’accolement de deux grand noms, Le Ciel au-dessus du Louvre est surtout une plongée dans la Révolution Française sous un angle totalement inédit : celui de la représentation de la Révolution.

Août 1793.

Le Louvre vient d’être inauguré. Premier musée de la Nation, il est destiné à recevoir les œuvres révolutionnaires. Pour être sûr qu’elles seront présentes sur les murs, rien de mieux que d’accueillir en son sein les peintres « officiels ». Ils y possèdent leur atelier. Ils cherchent une facture neuve, hardie, audacieuse, en rupture totale avec l’art de l’Ancien Régime symbolisé par Fragonard. Il faut montrer que l’Histoire est en marche. David, personnage politique de premier plan de la Révolution, voudrait être leur chef de file. Mais Girodet lui vole pour l’heure la notoriété. Homme de pouvoir, il va se lancer dans une révolution, lui aussi, à l’échelle de son art.

A la demande de son ami Robespierre, David tente de créer le tableau le plus difficile à réaliser de sa carrière. Donner un visage à l’Etre Suprême, sorte d’incarnation de l’aspiration à la spiritualité que Robespierre veut imposer en plein milieu de la Terreur. Il n’y parviendra jamais. L’entreprise est vaine. Mais elle nous vaut un face à face entre deux acteurs majeurs de la Révolution qui se déroule à toute vitesse, en vingt très courts tableaux.

Un livre sur un tableau inachevé qui traverse à lui seul tous les thèmes et les débats de la Révolution Française. Une page d’Histoire revue, corrigée, interprétée, et assaisonnée comme il se doit de plumes d’ange, qui plonge le lecteur dans les grandes questions auxquelles notre temps n’a pas davantage répondu que la Révolution Française.

Yslaire avec l’aide de Jean-Claude Carrière nous emmène à Paris pendant la terreur. L’échafaud n’arrête pas de trancher des têtes. Le coeur de l’histoire se déroule dans le Louvre, où se trouve de très nombreuses oeuvres et aussi un artiste, David, qui doit représenter l’Etre suprême qui représentera la révolution. Il a trouvé sa muse mais Robespierre va le faire tuer à cause de ces origines juives.

L’image est au coeur de cette bande dessinée, magnifiquement mis en trait et couleur par Yslaire. C’est un magnifique atout à cette histoire. Donner des images, des martyres instaure une légitimité. «  République doit se défendre par les armes, mais aussi par les idées, par les images, par les symboles, par la beauté« . On l’entend dans les discours, dans les échanges entre élus et représentants du peuple.

Une magnifique bande dessinée où les pages se tournent doucement pour apprécier la mise en page. En effet, je n’ai pas été totalement conquise par l’histoire. On ne peut pas toujours tout avoir.

3 réflexions sur “Le ciel au-dessus du Louvre – Bernar Yslaire et Jean-Claude Carrière

  1. Pingback: Challenge 50 livres en 6 mois | 22h05 rue des Dames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s