I Love my blender – 4ème – Paris

lib3

Je suis allée voir le très charmant et sympathique libraire de I love my blender au coeur du marais, pour lui demander des coups de coeurs en littérature américaine.

 

 

 

 

 

Voilà ces deux conseils du moment :

images

Quand l’empereur était un dieu – Julie Otsuka
4ème de couverture
Empruntant largement à l’histoire de ses grands-parents, déportés comme des centaines de milliers de citoyens américains d’origine japonaise, après l’attaque de Pearl Harbour, Julie Otsuka retrace le destin d’une paisible famille de Berkeley. Dans ce climat de psychose et de peur collectives où chacun est soupçonné d’être un traître au service de l’empereur, commence une lente descente aux enfers… Alors que le père est déjà interné, la mère et ses deux jeunes enfants sont envoyés dans un camp de l’Utah aux confins du désert. Un exil fait de privations et de souffrance, où les pires sévices sont perpétrés dans l’indifférence générale. Trois ans plus tard, lorsque le monde sort de sa folie et qu’arrive le temps des retrouvailles, c’est une famille brisée qui doit réapprendre à vivre avec ses voisins.

images-2

Huit saisons – Justin Cronin
4ème de couverture
– Mes parents ne sont pas là, explique 0’Neil. Ils sont morts il y a longtemps. Je me marie tout à l’heure et c’est peut-être ça qui me préoccupe. – Ça ne m’étonnerait pas, dit Alice. C’est très dur, dans ce genre d’occasions. Ils doivent vous manquer. – Il me reste ma soeur, en revanche, dit 0’Neil. Et Mary, évidemment. J’ai Mary. – Alors vous avez une famille, dit Alice. Une famille, c’est ça, d’après moi : des gens qui veillent sur vous. Et c’est l’histoire d’une famille, sur une génération, qu’on découvre dans Huit saisons, au fil de huit nouvelles qui, en fait, constituent un roman. Chacun de ses membres va son chemin, les études, le travail, le mariage, les enfants… Mais chez Justin Cronin, ce n’est jamais un chemin facile, car chacun a son secret : un amour qui n’ose pas se déclarer, une grave maladie qu’on tente de cacher, un drame vécu autrefois qui revient vous hanter… Sous l’apparente banalité des jours et des destins, sous le tissu protecteur de l’affection et de l’entraide, se dissimulent bien des angoisses et des détresses.

I love my blender
36 rue du temple
75004 Paris

 

Site : www.ilovemyblender.fr

4 réflexions sur “I Love my blender – 4ème – Paris

  1. J’avais bien aimé Quand l’empereur était un dieu mais je lui avais préféré Certaines n’avaient jamais vu la mer.
    Je ne connais pas l’autre titre, mais j’ai le roman Le passage, du même auteur, dans ma PAL. Du coup, je verrai plus tard !

  2. Pingback: L’ensemble de coups de coeur roman par auteur | 22h05 rue des Dames

Répondre à chroniqueslitteraires Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s