Bisou, le nouveau mag

bisoumagazine

Les éditions Delcourt viennent de publier un magazine, qui se trouve en kiosque depuis le 4 avril 2013. Un féminin qui se veut assez sympa avec des bd très filles, mais cela suffira t’il pour qu’il se trouve une place sur le marché de la presse déjà bien rempli?

Une couverture pleine de couleur et de dynamisme, comment passer à côté de ce bisou? On ne peut pas. Difficile de passer à côté d’un kiosque à journaux sans voir qu’un nouveau magazine vient de sortir. Il se veut sympa et tendance et loin des clichés féminins que l’on peut retrouver chez leur concurrent. On ne croirait pas trop en regardant la couverture pourtant. Mais les titres comme l’interview de Norman ou Un homme, une pipe, une question sont un peu différents et interpellent. 84 pages d’articles, d’interviews et de bd surtout.

Beaucoup de pub pour le lancement de ce nouveau magazine, toutefois une abscence de critiques. Etrange? Des numéros n’ont pas été envoyé à des journalistes? Une pub pour de mousse coiffante en pleine page d’un « interview » de Norman, normal? Manque de contenu peut-être. Surement, car entre les questions du journaliste, du stagiaire pour savoir ce qu’il aime manger au Mc Do et un portrait chinois, il restait de la place. De même pour les grands bas de pages blanches sur le petit précis d’hipsterologie. Et que dire des comparaisons entre les roux et les chauves avec l’article Les roux sont-ils les nouveaux chauves? Important de comparer Kojak à David Caruso ou Vin Diesel à sergent Brody, qui lui n’a même pas le droit à son nom.

Quelle est la cible? En édito, c’est noté pour la vingtaine. On parle de pipe entre copine à 20 ans??? Margaux Motin aussi?? Il me semble que c’était plus la trentaine. Est-ce que tous le monde sait qu’est-ce un hipster? Il me semble que cela reste très parisien. Une couverture qui fait des promesses mais le contenu ne se trouve pas au rendez-vous. Je ne prends en compte les fautes de mise en page avec des espaces et autres, mais je n’ai rien appris. J’ai eu l’impression que l’on m’a pris pour une cruche totale. C’est sur que je n’ai pas eu l’impression d’avoir appris quelque chose, mais juste d’avoir un vague divertissement pour trentenaire un peu bobo branché, qui mettrait du 38 et rêve de Louboutin.

Bref, je vais le donner à ma nièce de 19 ans, peut-être que cela lui plaira plus, puisque son magazine préféré est Biba. Ce qui est certain, je n’investirai pas mes 3,95€ dans le numéro 2.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s