Le Maxim’s va-t-il me révéler ces secrets?

Maxims

Le Maxim’s évoque à chacun un univers particulier, celui du luxe et de la luxure. En remontant la rue Royale, on s’arrête au numéro 3, l’enseigne rouge vole selon les mouvements du vents et où s’arrêtent bon nombres de touristes et de gourmands au portefeuille fourni.Vendredi, j’ai réservé pour la visite du musée Maxim’s suite à un passionnant reportage vu sur Arte se nommant « Belles de nuit ou la fin d’une époque ». De plus, j’aime beaucoup la période artistique de l’art nouveau. Un petit groupe attends devant la porte, il est 15h15, la porte s’ouvre, tous le monde se précipite à l’intérieur car le froid sévit dehors. Une quinzaine de personne, et je suis là seule de moins de 50 ans. Toutefois, la plus part maîtrise la langue de Shakespeare et non celle de Molière. Le guide s’insurge et précise qu’une visite en anglais se fait à 14h00. Si pas bilingue, merci de revenir un autre jour. Un peu inquiète, je vois le guide n’avoir qu’une boîte en métal faisant office de caisse. Excusez-moi, vous ne prenez pas la carte bleue? lui demandais-je. Lui, sourcille légèrement en me disant que : « Voilà une méthode bien moderne ». Et me précise, que cela facilite le tracement de vos activités par la police. De quelle époque est-il? Je cours vers le  distributeur à proximité et revient essoufflé. Mais où sont les gens? Nous sommes un petit groupe de 5, avec 3 bilingues américain et deux française dont moi.

Maxims4Le guide et directeur du musée, Pierre-André Hélène, petite lunette, gillette sur les épaules, on croirait le frère de Stephan Bern. D’ailleurs, c’est peut-être le cas. Il ferme la caisse, puis les portes, direction les étages. Petit arrêt au premier, le salon impérial. Nous entrons dans un salon qui a gardé sa décoration depuis 100 ans. Petit historique, mais le plus important c’est le récent. Pierre Cardin, a racheté le lieu en 1981 et collectionne depuis très longtemps des oeuvres caractéristiques de l’Art nouveau (1890-1905). Puis, nous poursuivons la montée des marches sur une moquette neuve refaites à l’identique, et des murs et plafonds de couleur verte, qui fait mal aux yeux. Petite faute de goût, à mon avis, vu l’élégance du reste du lieu. Le deuxième étage accueil le cabinet particulier, il a été fait pour ressembler à un espace de dame du beau monde. Les meubles ont peu d’angles droits, les formes sont douces et arrondies, comme le corps d’une femme. La femme et la nature (surtout fleurs) est au coeur du mobilier, des vases, des cruches, des lampes. Et le sous-entendu sexuelle y sont souvent représentés, Maxims9mais il faut y regarder par deux fois. Comme le haut d’une cruche ci à côté, qui peut faire penser à un pénis et la anse, est une femme dénudée.
Les grands noms de Belle Epoque y sont présents
fabuleuses lampes Tiphany, des meubles Majorelle, Daum, Gallé, Gaudi, Massier, Toulouse Lautrec… Certains objets sont agrémentés de commentaires du directeur du musée qui est très fier de sa collection et un passionnée de la Belle Epoque.
Il faut savoir que le Maxim’s était le lieu incontournable où l’on venait avec sa non-officielle. Lieu des gourgandines, des courtisanes, des beaux esprits …, on y rencontre la belle Otéro, Sarah Bernard ou Sacha Guitry. L’univers du plaisir et des délices interdits. Cocteau disait : «c’était un amoncellement de dentelles, velours, satin, rubans, diamants, rubis, perles… que déshabiller une de ces dames était une entreprise à prévoir avec trois semaines d’avance comme un déménagement». Les femmes offraient leur corps comme un symbole de libération sexuelle, car les femmes n’avaient pas le droit de gérer leur argent et encore moins le droit d’avoir un compte. Il a fallu attendre 1964 pour que les femmes en ouvrir un toute seule.

Maxims6

Malgré un très beau lieu et de très beaux objets, 15€ pour moins d’une heure de visite me semble excessif. Cela coûte moins cher de passer une journée au Louvre ou au musée d’Orsay. En plus, une fois la visite finie, on peut pas rester pour mieux regarder les objets. Tous le monde doit redescendre et sortir afin de laisser les gens de la visite suivante entrer. Quelques belles images vont rester imprégner dans mon esprit grâce à ce que j’ai vu. Cela doit bien mériter la relecture d’un livre de Sacha Guitry.

maxims1Maxims2

Maxims8

Informations pratiques
Musée Maxim’s
3 rue Royal
75008 Paris
Site officiel : www.maxims-musee-artnouveau.com

Article site Mairie de Paris : www.paris.fr

12 réflexions sur “Le Maxim’s va-t-il me révéler ces secrets?

  1. Tres amusant , votre résume … Je me souviens Tres bien de vous ! Bien sur , je suis le petit frère de Stephane Bern . Il est bien plus âge que moi :-)))

  2. C’est en regardant une émission aujourd’hui que je découvre Sarah Bernhardt après avoir fait quelques recherches sur la toile je tombe ici… Ayant 27 ans et ne connaissant Sarah Bernhardt que de nom jai envie de venir voir ce musée qui sort de l’ordinaire et qui me fait envie alors date à prévoir prochainement!
    Emmanuel

    • Je te conseils de regarder avant sur le site les visites qui sont possibles.
      Je te souhaite bonne visite. N’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé après ta visite.

    • On peut dire les choses avec politesse et amabilité.

      J’ai corrigé la faute tout de même.

      Et on peut aimer la littérature tout en faisant des fautes. La progression est toujours possible.

  3. Pierre-André Hélène, entendu dans « Secrets d’Histoire », ne sait pas prononcer le mot « magnat » !

    On dit « mag’ na », et non pas « mania ».

  4. Pingback: Bilan 2014 | 22h05 rue des Dames

  5. Ce 11 avril 2015, j’ai regardé sur France 2 une longue émission (rediffusion, je pense) sur les courtisanes de la Belle Epoque : Liane de Pougy Caroline Otero… bravo, Monsieur Pierre André Hélène, pour vos interventions aussi vivantes qu’instructives!
    François, Paris

Répondre à noctenbule Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s