Comment j’ai vidé la maison de mes parents

Le passage d’une génération à l’autre – l’une monte, l’autre descend ; « le roi est mort, vive le roi » – n’est pas sans lien avec le meurtre symbolique. Chacun de nous, et pas seulement en rêve, tue son parent et même ses deux parents, puisqu’il leur survit.
Révoltant, mais dans le cours des choses : ceux qui nous ont vus naître, nous les voyons mourir, et ceux que nous mettons au monde nous enterreront. Nous n’avons pas connu l’enfance et la jeunesse de nos parents, ils ne connaîtront pas celles de nos enfants. Nous naissons dans notre famille d’origine, mourons dans celle que nous avons crée.