Le thé dans la littérature

tasse-the-or1295991466 Je consomme très souvent du thé en lisant un livre, que cela soit chez moi sur mon canapé où dans un bar. Dans ma librairie imaginaire, je ferais une thématique thé, avec des citations et des livres où le thé est abordé.
A chaque nouvelle lecture, je vais essayer de noter les références à la consommation de thé.

L’élégance du hérisson de Muriel Barbery
p 108 : « Le rituel du thé, cette reconduction précise des mêmes gestes et de la même dégustation , cette accession à des sensations simples, authentiques et raffinées, cette licence donnée à chacun, à peu de frais, de devenir un aristocrate du goût parce que le thé est la boisson des riches comme elle est celle des pauvres, le rituel du thé, donc, a cette vertu extraordinaire d’introduire dans l’absurdité de nos vies une brèche d’harmonie sereine. Oui, l’univers conspire à la vacuité, les âmes perdues pleurent la beauté, l’insignifiance nous encercle. Alors, buvons une tasse de thé. »

p 113 : « Mais hier, j’ai demandé à maman si je pouvais boire du thé. Mamie boit du thé noir au petit déjeuner, du thé parfumé à la bergamote. Même si je ne trouve pas ça terrible, ça a toujours l’air plus gentil que le café, qui est une boisson de méchant. Mais au restaurant, hier soir, maman a commandé un thé au jasmin et elle m’a fait goûter. J’ai trouvé ça tellement bon, tellement « moi » que, ce matin j’ai dit que c’était ce que je voulais boire dorénavant au petit déjeuner. «