Bohemian Galion – Tome 1 – Coeur de Pirate – L’Hermenier, Labourot et Lerolle

album-cover-large-22910N’est pas pirate qui veut. Pour cela, il faut avoir de bons formateurs sans peur et sans reproche, ou presque. Tom va devoir en devenir un sur ordre de sa mère et Issak Red va l’aider à en devenir pour gagner le fleuron des navires, le Bohemian Galion. Une affaire si facile à faire ? Lire la suite

Canoë Bay – Patrick Prugne et Tiburce Oger

images-2Mes amis ! Vous, fidèles marins qui prenez le risque de me suivre dans le combat contre la tyrannie britannique, et vous, frères africains qui ne pouvez retourner dans vos villages, écoutez-moi!!
Mon vrai nom est « John Place »! A l’âge de 18 ans, je participai à ma première mutinerie. On m’a repris, condamné puis renvoyé dans la Royale. En 1748, j’ai remis ça. Mais nous avons encore échoué! Depuis, je bourlingue sous de faux noms en attendant ce jour… 
Ce jour est là! Alors, je vous le demande solennellement : voulez-vous avec moi refonder « la confrérie des pirates »? La « Confrérie des frères de la côte »? Et vivre en hommes libres, sans injustice, sans humiliations?!

4ème de couverture
Je suis né par une nuit d’orage, le 22 septembre 1746 dans la région d’Acadie, aux portes de la Nouvelle-France, colonie des Amériques.


Bienvenue dans l’univers des pirates où l’on embarque dans une aventure surprenante, magnifiquement mis en image par Patrick Prugne. La fine équipe de pirates voyage jusqu’au nouveau monde du XVIIIème siècle, à la conquête d’un trésor. Mais pas seulement, ils fuient l’armé britannique car ils ont enlevé la fille d’un général pour s’assurer la liberté. Donner la liberté à des esclaves à un prix, celui de perdre la sienne.

Le dessin et la mise en couleur m’a emmené directement dans un univers d’aventure. Le rendu des aquarelles est surprenante tout comme le détails des costumes, de la nature. Les souvenirs de bandes dessinées, de romans et de films refont surfaces et donnent encore plus de réalisme à l’histoire. Le bonus avec le cahier graphique de 24 pages devient une excellente idée pour le plaisir des yeux.

Une sympathique lecture à savourer avec thé chaud sous une couverture.

Dans le même genre
Roman ayant pour sujet les pirates
Trafic au plus bas – David Donachie

coupdecoeur

 

 

 

Trafic au plus bas – David Donachie

images Trafic au plus bas
David Donachie
Editeur : Libretto
Nombre de pages : 467

David Donachie, nous propose un nouveau tome de sa saga, aux éditions Libretto, pour partir à la découverte des aventures des frères Ludlow.

Harold et James Ludlow se sont mis dans de beaux draps, encore une fois. Malgré un grand sang froid, de fortes connaissances et une maîtrise de la lame, les frères accompagnés de leur serviteur Pender vont affronter des adversaires hauts en couleurs. Ils veulent connaître l’identité du meurtrier du colonel Howlett, retrouver pendu. Est-ce les français? les anglais? les italiens? Et profiter de leur arrêt à Gênes pour acheter un bateau. Arriver à terre, ils se font agresser par des hommes aux visages couverts de noirs et ils ne parlent pas. Ils doivent leur vie au capitaine Bartholomew qui passait par là. Vraiment un hasard?

Ils sympathisent et se dirigent vers l’auberge de la mère Thomas, un lieu qui accueille un ramassis de marins et pirates venus vider leurs bourses en alcool, en filles et en combat de rat contre humain. Dans ce lieu se réunissent des brigands qui se sont alliés pour faire des affaires, chose assez peu commune dans ce milieu. Mais qu’est-ce que cela cache? Les frères Ludlow vont enquêter discrètement et pas si surement. En parallèle, grâce au capitaine Doria, ils placent leur argent et sont en relation pour un acheter un bateau. Le conte Toraglia, marin reconnu est très malade et décide bien malgré lui de vendre son bateau la Principessa.

Harry décide d’acheter le navire. Un soir il décide d’aller le visiter et découvre l’horreur le corps de Broadbrige, des hommes volent leur barque et se font agresser par les même hommes qu’à terre. Qui sont-ils? Après, une résistance armé, l’ennemi fui et en prenant ces blessés. Seul celui qui est tombé à terre à côté d’eux reste. En le déshabillant, une cicatrice en croissant de lune apparaît. Qu’est-il caché derrière? En plus James est gravement blessé à l’épaule. Harry va continuer à enquêter pendant que son frère récupère et faire de surprenante découverte.

Il va sympathiser avec le conte Toraglia devenu aveugle et va coucher avec sa femme. Il prendre la mer, affronter un terrible ennemi, Bartholomew, qui l’a torturé avec des rats et qui possède cinq navires. Après en avoir coulé un, il découvre des cartes marines donnant des indices sur les destinations de ce dernier. Ils se dirigent vers l’un des point de rendez-vous sur une carte et découvrent une léproserie. Du moins en apparence, car le lieu se compose d’adolescents en bonne santé, une vraie mine d’or pour l’exportation à la prostitution. Le déclic se fait. Il commence à comprendre le fin mot de l’histoire. De retour à terre, il retrouve son frère, partage ces informations et démêle l’affaire. Qui est le coupable? Suspens…

Lorsque j’ai reçu ce livre de la part de Babelio pour Masse Critique, deux sentiments sont apparus. La première, quel pavé 467 pages écrit en tout petit et j’adore les éditions Libretto. Alors direction la lecture d’aventure. En plein 18ème, on suit l’aventure des frères Ludlow sur terre et sur la mer. J’ai eu beaucoup de difficultés à rentrer dans l’histoire à cause du style d’écriture assez précieux et des descriptions. Au bout de 100 pages, c’est bon j’étais dans l’histoire. Au bout du 10ème nonobstant et de en nage, je m’étais familiarisé aux personnages et aux aventures, si dessus résumées. D’ailleurs, difficile de résumer simplement l’histoire tellement qu’elle est complexe. Une lecture agréable mais longue et un peu fastidieuse. Pourquoi faire une histoire si complexe pour une énigme si simple. J’aurais aimé avoir un fil conducteur qui me happe dès début jusqu’à la fin.

challenge-2critiquesABC2013

voisins-voisines-version-curlz

tous les livres sur Babelio.com

Captain Blood – Rafael Sabatini

couvcaptainblood

Captain Blood
Rafael Sabatini
Phébus – Libretto
Date de publication : 1922
Nombre de pages : 232 pages

Lecture : décembre 2012

Comment devient-on flibustier? Voilà une bonne question que ce passionnant roman nous propose à travers le portrait du Captain Blood.

Peter Blood, fidèle à sa fonction de médecin, soigne les blessés quelque soit leur camp. Voilà son erreur et elle va transformer sa vie. Il ne voulait pas prendre part aux révoltes contre le roi Jacques II d’Angleterre. Il sera jugé comme les autres et échappe de peu à la mort. Il est envoyé avec ces compagnons d’infortune travailler sur les nouvelles conquêtes du royaume d’Angleterre,  l’île antillaise de la Barbade en esclavage. Le labeur est difficile. Du moins, moins pour lui que pour les autres. Sa connaissance lui permet quelques passe droit et ces compétences sont reconnues. La belle Arabella, la nièce de l’horrible colonel Bishop qui dirige la plantation, ne reste pas insensible au charme de cette homme. L’attirance est réciproque.
Lors d’une attaque espagnol, les bagnards en profite pour s’enfuir à bord d’un magnifique galion  et le passé de Blood refait surface. A partir de ce moment, débute une vie de flibuste et de combats et devient Captain Blood (alias M. Le Sang, alias don Pedro Sangre). Il va mettre à feu les Antilles et se faire beaucoup d’ennemies de toutes nations au bord de l’Arabella. Sa bravoure, son insoumission et son respect de l’honneur, lui procure un équipage fidèle prêt à le suivre dans l’aventure. Après moult rebondissements, tout est bien qui finit bien.

Les pages se tournent avec un ravissement non dissimulé. Mon charmant libraire, m’en a parlé avec tellement de passion, que le plaisir de le lire n’a été que plus grand. Je me voyais sur ce bateau voguant sur toutes les mers, affronter les bateaux espagnols, français ou anglais. J’étais présente à chaque moment et quel délice. Et comme tout bon roman de pirates, une histoire d’amour basé sur une attirance certes mais aussi sur l’entente moral. Un vrai bijou qui m’a donné envie de découvrir l’île aux pirates. Laissez vous tenter par ce roman. Allez conquérir ce trésor et vous enrichir d’images et de rêves.

Cinéma :
Adapté au cinéma en 1935, titre éponyme par Michael Cruz avec Errol Flynn et Olivia de Havilland.

Ce qu’en dit la presse : 
Daniel Martin – La Montagne : « L’histoire est classique, certes, mais l’écriture est un bonheur : rigoureuse, aventureuse, porteuse de suspense et d’émotion. Une merveille !« .

Si vous avez aimé, vous devriez aimer :
Roman : 
L’île au trésor

BD :
De capes et de Crocs