Un jour, un chien – Gabrielle Vincent

9782203551671

Un jour, un chien
Gabrielle Vincent
Les albums duculot
Première édition ; 1982

Pas de texte, juste un simple trait de crayon qui raconte l’histoire d’un chien. Une famille abandonne leur animal de compagnie en le laissant sur le jetant sur la route. L’animal ne comprend et essai de rattraper la voiture de ces maîtres qu’il aime tant. Il ne comprend pas ce rejet et erre sur la route en causant un accident.

Un jolie album qui parle de ce comportement immoral des gens qui abandonnent leurs animaux de compagnie au bord de route. Immonde comportement qui se reproduit toujours trop tous les ans au moment des vacances. Une dessinatrice découverte grâce à Pennac qui lui rend hommage dans Le roman d’Ernest et Célestine.

Du même auteur
Ernest et Célestine, musiciens des rues

challenge-2

Les mots – Nicolas Bianco-Levrin et Julie Rembauville

les-mots-5652551Les mots
Nicolas Bianco-Levrin et Julie Rembauville
Editeur : Lirabelle
Genre : bande dessinée

GrrGGgrr, GgrGRrrrGGrggR GG GGrr Ggrgrg grgrgrg GGgrgggr

Non, mon clavier n’est bloqué sur la lettre G, mais c’est le langage utiliser dans cette bd assez atypique. Déjà pour la lire, on tourne le livre pour le mettre à l’horizon et se montre à nous sur fond de papier kraft et crayonné noir, un univers Grr. Un homme tombe pas hasard sur la couronne du roi, mais on souhaite l’arrêter. Il s’enfuit en carrosse. Lorsque ce dernier s’arrête, il poursuit son chemin et va donner un message qu’il a rédigé pendant sa fuite.  Les gendarmes le retrouve, mais ne le rattrape pas. Il glisse à nouveau un courrier dans une boîte aux lettres. L’homme qui lit la lettre va imprimer des tracts pour être distribué. La police va censurer tous le contenu et le brûler sur la place public. Un homme va essayer de diffuser le message à haute voie dans la rue, il va se faire arrêter ainsi que ceux qui l’ont écouté. Une supercherie va être dénoncé mais à quel prix?

Est-ce que je conseillerai cette bd? est-ce que je voudrais l’avoir dans ma bibliothèque? La réponse est non. Je n’ai pas été conquise malgré trois relectures. Mais il faut applaudir l’originalité et la recherche dans la construction et l’histoire. Ce n’est pas pour rien que la médiathèque l’a classé dans les inclassables.

challenge-2