Max et les Maximontres – Maurice Sendak

images-3

4eme de couverture
Comment Max, qui avait enfilé son costume de loup, fait plusieurs bêtises et un fabuleux voyage, renonça finalement à être roi des Maximonstres.

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

Max, un jeune garçon très turbulent et désobéissant, en ouvrant les vannes de son imaginaire va faire un voyage incroyable dans un univers monstrueux.

Un soir, il n’arrête pas d’enchaîner les bêtises. Lorsqu’il dit à sa mère « Je vais te manger », il est puni et va directement dans sa chambre sans manger. Contrarié, tout en conservant sa tenue de loup, il va s’offrir un voyage extraordinaire.

Ce soir-là, une forêt poussa dans la chambre de Max. D’abord un arbre, puis deux, puis trois, des lianes qui pendaient du plafond, et au lieu des murs, des arbres à perte de vue.

Un voyage qui l’emmène dans le pays des Maximonstres, où des monstres horribles vivent. Mais Max est encore plus horrible qu’eux et va être par conséquent nommé roi. Le temps passe et le petit roi s’ennui et décide de rentrer chez lui. Comme il a une gentille maman, en revenant dans sa chambre, il découvre de quoi dîner.

Unknown-5

Il est bon de rappeler quelques informations concernant cet ouvrage. Malgré un succès d’édition avec plus de 20 millions d’exemplaires vendus dans le monde depuis 50 ans, traduit dans 32 langues ce livre a provoqué une véritable polémique, d’ailleurs toujours présente. En effet, le livre n’est pas moralisateur et ne finit pas le monde des bisounours. Les livres jeunesses n’ayant pas une fin positive ou avec des conseils sur comment agir provoquent les foudres d’associations de parents et de morale. De plus, l’univers assez sombre et cauchemardesque inquiètent ces derniers pour l’équilibre psychologique des bambins.

L’auteur issue d’une famille juive qui a connu l’Holocauste, il ne veut pas mentir aux enfants, tout n’est pas rose. Ces derniers ne sont pas totalement innocents, ils voient bien ce qui les entoure. Malgré une certaine noirceur qui ne m’a pas du tout déranger, Maurice Sendak y inscrit de l’humour, de la vie et de la sincérité. J’ai vraiment adoré cette histoire avec ce graphisme particulier où les traits de crayons sont apparents et je pense l’offrir à mon neveu très turbulent.

J’ai attendu deux mois pour avoir le livre et je suis ravie de l’avoir lu. Un univers tellement riche et particulier que l’on ne retrouve pas souvent dans la littérature jeunesse. Envie de vous surprendre et surprendre vos enfants, lisez ce livre.