Un zoo en hiver – Jirô Taniguchi

images

J’aurais tant voulu, comme dans cette histoire dessinée pour elle, la sauver et l’emmener loin de l’hôpital!
J’en rêvais, au plus profond de moi.

4ème de couverture
Kyôto, 1966. Le jeune Hamaguchi, employé d’une société de textile en gros, n’a pas la fibre de la plupart des gens de son âge. Plutôt que de fréquenter les clubs de sport, il préfère assouvir sa passion du dessin en allant croquer sur le vif les animaux du zoo de la ville. Mais même ce dérivatif ne suffit pas à combattre l’ennui qu’il ressent. Dès l’année suivante, sollicité par un ami de lycée, Hamaguchi part pour la capitale, Tôkyô. C’est là, un peu par hasard, que sa route croise celle d’une communauté professionnelle un peu particulière: celle des auteurs de bande dessinée, les mangakas…


On a l’espoir un jour de faire un métier que l’on aime. Le hasard a aidé notre jeune Hamaguchi, mais l’inspiration n’est pas toujours au rendez-vous. Une rencontre, une jeune fille fragile va bouleverser son univers en permettant de valoriser son savoir faire et sa confiance en lui. J’ai aimé la boucle autour du monde des animaux que l’on découvre au début du livre, où le personne passe son temps dans un zoo à dessiner les animaux. Il reprend le dessin de ces animaux lorsqu’il rencontre Mariko. D’ailleurs, c’est cela qui donne le titre à l’ouvrage.

J’avoue avoir été moyennement conquise par ce manga, que j’ai trouvé très enfantin. Tout est trop gentil, même si « l’héroïne » est gravement malade pour donner un côté grave à l’histoire, cela reste trop facile. Il faut reconnaître que la lecture se fait bien, que cela reste très agréable. Le dessin toujours aussi clair, simple et travaillé.

Cette histoire peut très bien faire office de livre de découverte manga pour des ados.

Du même auteur
L’homme qui marche
Un ciel radieux
La montagne magique
Le promeneur
Quartier Lointain
Le Gourmet solitaire
Le journal de mon père

challenge-2