Liberté d’expression : A-t-on le droit de tout dire ? – Daniel Schneidermann et Etienne Lécroart

livre_visuel_61La notion de liberté d’expression a souvent été abordée. Après les attentats contre Charlie Hebdo ce droit revient sur le devant de la scène. Mais qu’est-ce que cela signifie ? Qu’elles en sont les limites ? Qui cela concerne-t-il ? Voilà de nombreuses questions auxquelles ce petit ouvrage documentaire jeunesse va pouvoir répondre.
Lire la suite

Première Neige – Marie-Astrid Bailly-Maître et Antoine Guilloppé

Unknown-3

4ème de couverture
Autour du vieux pommier,
tout est blanc et silencieux.
Mine la souris attend Gaspard le loup.
Ils ont promis de se retrouver aux premiers flocons
pour dessiner leur amitié sur le tapis de neige.

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59On retrouve les deux amis Mine, la souris et Gaspard, le loup que j’ai découvert dans L’herbe rouge pour une nouvelle aventure à la lueur des premières neiges.

Les deux amis se sont donnés rendez-vous aux premières neiges. Dès qu’ils se retrouvent, Mine en profite pour monter sur le dos de Gaspard, lui tient les oreilles et direction une petite clairière.

La course du loup est rapide, la neige vole autour d’eux. Dans la forêt, les branches des arbres grincent et craques. 

Une fois qu’ils se sont arrêtés leur côté créatif à pris le dessus. Mine fait une sculpture en neige sous le regard curieux de corbeaux. Le loup avec son museau se met à bouger la neige et créé une étendue noir. Tout content, il montre ce qu’il vient de créer mais la souris ne voit rien et est vexée. Elle décide de lui faire la tête, alors un des corbeau qui observait la scène propose de prendre la souris sur le dos pour lui montrer la création. Du ciel, elle a pu ainsi observer une fabuleuse représentation d’elle.

Dans une grande sobriété, nos héros sont en noir et blanc dans un fond de couleur très doux. On retrouve les motifs propres à Antoine Guilloppé avec ce fin entrelacement dans les arbres noir qui rappel les motifs découpés comme dans Plein Soleil. On retrouve le corbeau aussi, animal qu’apprécie représenté l’illustrateur. Mais voilà, je n’ai pas accrocher non plus à cette deuxième histoire trop simple et pas assez travaillé.

Une nouvelle rencontre avec Mine et Gaspard qui ne m’a pas enchanté. Je passerai mon tour pour le troisième tome.

Du même illustrateur
Prédateurs

Akiko la rêveuse
Plein Soleil

Un jour, un chien – Gabrielle Vincent

9782203551671

Un jour, un chien
Gabrielle Vincent
Les albums duculot
Première édition ; 1982

Pas de texte, juste un simple trait de crayon qui raconte l’histoire d’un chien. Une famille abandonne leur animal de compagnie en le laissant sur le jetant sur la route. L’animal ne comprend et essai de rattraper la voiture de ces maîtres qu’il aime tant. Il ne comprend pas ce rejet et erre sur la route en causant un accident.

Un jolie album qui parle de ce comportement immoral des gens qui abandonnent leurs animaux de compagnie au bord de route. Immonde comportement qui se reproduit toujours trop tous les ans au moment des vacances. Une dessinatrice découverte grâce à Pennac qui lui rend hommage dans Le roman d’Ernest et Célestine.

Du même auteur
Ernest et Célestine, musiciens des rues

challenge-2