Une librairie so english

lib2

En me baladant dans Paris hier, comment ne pas penser au challenge du mois anglais lorsque je tombe sur ce cadre (photo à côté)? D’autant plus, que je suis entrée dans une librairie franco-anglaise nommée I love my blender. Pourquoi ce nom? Et bien, blender revient à mélanger, mixer. Ici à mélanger et découvrir la littérature.

La librairie est partagée en deux, d’un côté des romans en anglais et de l’autre, les même en français et au milieu un très sympathique libraire passionné. Ici pas pleins de nouveauté, juste des livres que le libraire aime ou pas trop mais un vrai talent de l’écriture. Un vrai passionné qui aime échanger avec les égarés des mots 🙂

lib3

En plus, on peut trouver les fameuses tasses Pengouin’s que beaucoup ont montré pendant le mois anglais 🙂 J’ai craqué pour Gatsby Le magnifique.

lib

Bref, si vous passez dans le coin de l’Hôtel de ville, à 5 petites minutes au dessus du BHV, vous trouverez la librairie :
I love my blender
36 rue du temple
75004 Paris.

lib4

keep-calm-and-read

Le crime de l’Orient Express – Agatha Christie

agathaLa porte était fermée et la chaînette mise à l’intérieur, répéta Poirot. Ne s’agirait-il point d’un suicide ?
Le docteur grec fit entendre un rire sarcastique.
– Un homme se suicide-t-il en se donnant des coups de couteau en dix ou douze endroits ?

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.494ème de couverture
Alors qu’il rentre de mission et compte s’arrêter quelques jours à Istanbul, Hercule Poirot est rappelé d’urgence à Londres. On est en hiver et à cette époque de l’année, l’Orient Express roule habituellement quasiment à vide. Pourtant, sans l’aide du directeur de la compagnie, Hercule Poirot n’aurait pas trouvé de place à bord, comme si tous les voyageurs s’étaient donné rendez-vous dans ce train ! Dès la première nuit, un homme est assassiné. Le train est immobilisé par la neige qui empêche l’assassin de s’enfuir. Dans les wagons isolés du reste du monde, Hercule Poirot, au sommet de son art, mène l’enquête. Et ce ne sont pas les pistes qui manquent !

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

Depuis un certain temps, ce livre se repose sur mes étagères avec d’autres de ces congénères. Le mois anglais est une bonne raison de le libérer pour enfin le découvrir. Chose incroyable, je n’ai jamais lu ce livre alors que j’ai déjà vu en téléfilm avec David Suchet qui pour moi est vraiment le détective belge, Hercule Poirot.

Agatha Christie's Poirot (Orient-Express) (2)

J’avais oublié qui était le ou les coupables. A peine que je tournais les pages, qu’il rencontrait chacun des personnages occupant les wagons. Il se doute que quelque chose ne tourne pas rond. Son sens de déduction va le guider vers la réponse, bien entendu. Le lien entre tous est la disparition et la mort de l’enfant des Lindberg, fait divers qui a fortement les Etats-Unis en 1936. D’ailleurs, suite à cela le rapt d’enfant est devenu un crime fédéral passible de la peine de mort.

Les pages se tournent avec facilité et grande curiosité. Il est malin ce petit monsieur belge venu de l’esprit créatif d’une femme anglaise, Agatha Christie. Le crime de l’Orient-Express se trouve être un des romans des plus connu de l’auteure. On y retrouve : un meurtre, des personnes très différentes, un lieu isolé, des préjugés, de la peur, de la haine, bref tous les ingrédients et aussi une bonne plume.

Bref, une belle lecture pleine de suspens qui m’invite à me dire que les autres Agatha vont aussi sortir des étagères d’ici la fin d’année.

Adaptation 
Au cinéma en 1974 par Sidney Lumet
En téléfilm en 2010 sur ITV avec David Suchet
A la radio en 1993, en 5 épisodes écrits par Michael Bakewell, réalisée par Enyd Williams, diffusée par BBC Radio 4, du 27 au 31 décembre 1993.
En jeu vidéo en 2006 pour pc par AWE Games 

keep-calm-and-readchallenge-277158541_p

82488208_o