Esprit d’hiver – Laura Kasischke

images-14

4ème de couverture
Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant…

Laura Kasischke propose un nouveau livre pour la rentrée littéraire avec Esprit d’hiver. Un esprit qui se perturbe en ce jour de Noël. Que ce passe t’il? Pourquoi? Voilà les questions qui vont vous tenir en haleine durant les 276 pages que compose le roman.

Holly se réveille et quelque chose la travaille, une phrase qui passe en leitmotiv dans sa tête. Quelque chose les avait suivis depuis la Russie jusque chez eux. Elle voudrait l’écrire mais quelque chose l’en empêche. Les faux prétextes pour ne pas écrire sont légions malgré la nécessité que cela lui apparaît.

Elle repense à sa fille. Accompagnée de son mari, ils sont partis la chercher. Dès qu’ils ont rencontré son regard, ce fou un coup de coeur immédiat. Ce ne pourrait être que ce bébé. Lorsqu’ils sont revenus le rechercher pour l’emmener aux Etats-Unis, elle avait beaucoup grandit. Est-ce normal? Qu’importe l’Amour sera la chose la plus importante.

Pourtant ce Noël débute mal. Tatiana n’est pas venue les réveiller comme les années précédentes. Personne n’a entendu le réveil et toute la famille va venir à la maison. Rien n’est préparé. Un peu d’affolement commence à envahir Holly. Son mari doit partir en urgence chercher ces parents à l’aéroport. Puis vint la neige qui recouvre tout et tellement vite. La maison s’habille de silence. D’ailleurs, les mots construisent une atmosphère très particulière.

C’est peut-être cela le talent de Laura Kasischke, l’écriture. Aucun mot en trop. Aucun mot qui n’exprime trop ou pas assez. Mais le ton grave donné dès la première page annonce forcément une chose grave que l’on ne pourra découvrir qu’aux dernières pages. Un phénomène d’attraction/répulsion se fait en cours de lecture. Ai-je envie de connaître la fin? Je pense connaître la fin mais ai-je envie de vérifier? Mais je vais au bout. La réponse à mes questions se fait avec une certaine déception et une pointe d’ennui. Malgré tout le livre va s’inscrire dans ma mémoire, dans l’horreur des mots et de la situation.

Lu dans le cadre du match de la Rentrée littéraire de Price Minister. 12/20

L’avis de Mrs Bl’avis de Sharonl’avis de Denisl’avis d’Adopte un livreL’avis de l’Exigeante

Wonderpatate challengeus479x324_logo2_rentree-literaire2013