Babysitting

images

 

Le 16 avril dernier est sorti sur tous les écrans en France la comédie française Babysitting. Un brin décaler et totalement loufoque, voilà un rendez-vous avec la bande à Fifi bien réconfortant d’humour.

Franck (Philippe Lacheau), 30 ans, rêve de devenir dessinateur. D’ailleurs, c’est pour cela qu’il travaille dans une maison d’édition en espérant grimper les échelons. Un jour le grand patron, Marc Schaudel (Gérard Jugnot) doit partir en week-end avec sa femme et la nounou s’est fait agresser. Alors, il faut trouver une solution de dernière minute pour faire garder son fils, Remi (Enzo Tomasini). Il demande au premier employé qu’il rencontre qu’importe ce qu’il a de prévu. Car Franck, ce soir là à prévu de fêter ces 30 ans avec ces amis.

Moi voilà, tout aurait pu éventuellement bien se passer si les amis de Franck n’aurait pas débarqué chez son patron. Au petit matin, la police nationale contacte Marc et sa femme, Claire (Clotilde Courau) car la maison est en désordre. Dans se désordre, une caméra est retrouvée. Une fois branchée sur le téléviseur, on découvre une histoire totalement barrée. 

Soirée complément folle avec femme nue, poisson suicidaire, barbecue dans une chambre et salon de tatouage. Tous le monde en prend les yeux le tout ponctuer de commentaires dramatiques, l’agent Caillaud (Philippe Duquesne) chargé de la disparition. Bien entendu, le gamin va être retrouvé et la famille va être de nouveau réuni.

Mais le plus important, c’est un film très drôle. Les situations cocasses se succèdent et appellent toujours au rire intelligent. J’ai adoré la scène de course poursuite avec des karts à la sortie de la fête des Loges qui ne peut que faire référence à Mario avec un jet de banane ou un casque rouge avec des pois blancs. Mais aussi la justesse du jeux des comédiens complètement cinglés m’a plu car ils m’ont fait rire tout en lâchant totalement mes neurones.

Alors si vous avez envie de rire un bon avec des beaux, des bons acteurs dirigez-vous dans le cinéma le plus proche de chez vous.