Chû chû fait la souris (en japonais) – Catherine Pollaci

chû-chû-014ème de couverture
Pûn, mô mô, kero kero, bû bû, gâ gâ . dans ce ravissant livre-jeu pour les tout-petits, en soulevant une languette à chaque page, on découvre le cri des animaux en japonais : moustique, vache, grenouille, cochon, canard, et bien d’autres encore.

Capture d’écran 2015-01-23 à 09.54.17

Le japonais est une langue originale avec de douces sonorités. Alors pour aller à la découverte de ces mots tous délicats partons pour la rencontre des bruits que produisent les animaux. Car une chose assez étrange, dans chaque pays les animaux ne produisent pas le même bruit.

Chaque double page colorée, nous propose de découvrir une vingtaine d’animaux. Sur la page de gauche on trouve un petit dessin tout en couleur de l’animal. Puis sur la page de droite, le son de l’animal en français comme « ouah » et lorsque tu soulèves le papier, tu as le son en japonais, ici : wanwan. En bas de page, le nom en français et en japonais : chien/inu. Le tout avec des couleurs pop et des formes de toutes les sortes.

Un petit livre tout rigolo qui est bien plaisant à lire pour découvrir une autre culture, apprendre de nouveaux mots et rire. Il est toujours assez drôle de découvrir le son que peuvent entendre les autres. Par exemple la poule ne fait pas : cot cot codet, au Japon elle fait : kokkokko. De même que le bruit du moustique qui ne produit pas se son insupportable de : bzzz mais étrangement pûn. Un petit hic quand même, parfois la couleur trop fun nuit à la compréhension des mots.

Un chouette livre qui se lit à haute voie et qui se relie plusieurs fois. Quel délice de faire des bruits d’animaux en diverses langues. C’est drôle…

chu-chu-hibou-doublepage

Yapany sushi – Boulogne-Billancourt

 

Comme nous sommes en période de vacances, beaucoup de restaurants sont fermés sur Boulogne-Billancourt. Une envie de manger asiatique a titillé la personne qui m’accompagnait. On s’arrête au premier restaurant trouvé, direction la terrasse déserte du Yapany Sushi.

On n’attend plus de 10 minutes et personne ne vient, alors qu’il ni aucun client. Je décide d’aller à la caisse pour savoir si l’on peut manger. Le serveur m’adresse un vague regard à mon bonjour qui d’ailleurs n’a pas eu d’écho de sa part. Je demande s’il on peut manger en terrasse et si on peut avoir la carte. Il hoche la tête et me tend deux cartes un peu sale.

Je retourne à table, donne la carte à la personne m’accompagnant et nous regardons la carte. Une belle carte avec beaucoup de choix. C’est un restaurant qui fait cuisine japonaise et chinoise. Une fois notre choix fait, nous attendons encore que le serveur vienne nous voir. Le patron dans le restaurant voyant notre désarroi demande à son serveur de venir prendre notre commande. Il vient, nous regarde. Pas une parole et toujours pas de bonjour.

saumon

Nous sommes assez vite servi. Là, on se rend compte que les images de la carte n’est pas forcément ce que l’onva te servir. 10€00, juste un poulet au caramel sans riz, sans aucun accompagnement. Je trouve cela assez cher, surtout lorsqu’on voit le prix des formules généralement proposé par les restaurants japonais ou asiatique. La qualité du produit n’est pas là non plus. La personne en face de moi avait prie un riz tartare saumon pour 10,50€ beaucoup beaucoup de riz et très très peu de saumon.

sauceLe petit truc qui nous a en plus déçus est la propreté. La table est légèrement collante comme la carte. Le support à sauce ainsi que les « sauciers » devaient être blanc à l’achat, mais le temps et le non nettoyage les as noirci. Le bec pour servir le liquide a une couche de sauce sèche accumulé qui ne date du jour. Et que dire de la poubelle grande ouverte à côté de la plaque de cuisson? Je vais arrêter là, car cela me dégoute encore.

Bref, c’est décidé, si je veux manger de la cuisine asiatique cela devra être tenu par des asiatiques. Et je regarderai l’amabilité, la propreté des tables, des cartes et autres. En plus, j’ai eu beaucoup de mal à digérer mon petit et mauvais repas. Une adresse à surtout éviter.

Yapany Sushi
96 route de la Reine
92100 Boulogne-Billancourt.