Barakamon – Tome 1 – Satsuki Yoshino

imgres-24ème de couverture
Seishû Handa, étoile montante de la calligraphie japonaise, collectionne les prix d’excellence pour son travail. Beau et jeune, mais surtout d’une arrogance sans bornes, il met sa carrière en péril le jour où, excédé, il assomme un éminent conservateur de musée qui juge son travail “formaté et sans saveur”… Sanction immédiate pour ce coup de sang : Seishû est puni et contraint d’aller expier son crime sur une petite île, au fin fond de la campagne nippone !
Le jeune citadin, qui espérait au moins pouvoir pratiquer son art dans le calme, ne tarde pas à déchanter : entre les voisins qui débarquent à l’improviste et la bande de gamins qui a choisi son atelier comme terrain de jeu, la partie s’annonce compliquée… Attachants, irritants, farfelus et pleins de vie, les habitants du village vont chambouler son quotidien bien réglé.

 

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

 

 

Prendre un pinceau et se laisser aller à la création avec imagination et perfectionnement semble simple. Mais voilà, Seishû Handa, grand calligraphe n’arrive pas à obtenir la perfection. Un petit séjour dans une île va devoir l’aider à s’élever mais comment faire? 

Lorsque le directeur de l’exposition souhaite discuter avec Seishû Handa qui a reçu le prix d’excellence pour son travail en calligraphie. Il se ravit jusqu’au moment où ce dernier lui dit : »Tu es encore jeune. A vrai dire. Je les trouve fades, dans saveur! (…) As-tu seulement essayé de sortir de l’ordinaire une fois dans ta vie? Tenté de franchir de la banalité? Ni une, ni deux, il flanqua son poing dans la gueule de l’homme. Et voilà la raison de son séjour sur île nippone reculée.

Comment ne pas être exaspérer par cela? Surtout, lorsque le comportement des gens vous surprend. L’espoir d’une tranquillité apparaît lorsqu’il arrive dans la location prévue. Mais voilà, c’était sans compter sur une petite fille, Naru Kotoishi, terriblement agaçante. Elle ne le lâche jamais. Doucement et sûrement, il va apprendre à faire confiance et à s’ouvrir à ce qui l’entoure. Une surprise va se faire, son art se modifie avec une pointe de liberté.

Un manga dynamique qui prête beaucoup à sourire grâce à cette petite fille à la fois exaspérante et touchante par son innocence. J’ai été séduite par cet artiste calligraphe qui consacre des heures à l’évolution de son art sans savoir vraiment comme s’y prendre véritablement. Et le plus, c’est la découverte d’un autre univers et d’un autre mode de vie avec des coutumes locales.

Bon, maintenant pour aller un peu plus au coeur de cette petite ville, il ne me reste plus qu’à lire le tome 2.

Manga avec une petite fille exaspérante
Yotsuba &  – Tome 1 – Kiyohiki Azuma