Nouvel état des stocks – Enki Bilal

9782203353336Titre : Nouvel état des stocks
Auteur : Enki Bilal
Editeur : Casterman
Date de publication : 10 avril 2006
Capture d’écran 2014-10-05 à 11.19.30
4ème de couverture
Difficile de ranger des années et des années de stocks. Plus encore quand ils s’y amoncellent des travaux aussi dissemblables que des affiches, des couvertures de livres et d’albums, des photos retouchées, des planches inachevées, des décors de cinéma ou de théâtre. Le désordre n’est pourtant qu’apparent et cette sélection de dessins, dont un grand nombre d’inédits, se joue allégrement des frontières et des genres sans rien perdre de sa cohérence, de sa singularité, de sa force. A l’image d’Enki Bilal lui-même.
Capture d’écran 2014-10-05 à 11.19.30En 2006, Enki Bilal décide de proposer à nouveau un état des stocks de son art après la publication d’un premier ouvrage en 1986, chez Futuropolis. Artiste complet, il présente l’étendu de son travail dans tous les domaines artistiques. Prêt pour la rencontre avec un dessinateur, coloriste, cinéaste de talent?

L’art d’Enki Bilal est influencé par sa jeunesse à Belgrade en  République fédérative socialiste de Yougoslavie. En 1960, il suit ces parents qui quitte son pays d’origine pour venir s’installer à Paris. Le souvenir de la guerre, du voyage, de la fuite vont à jamais lui rester graver dans la mémoire et c’est à travers le dessin qu’il va s’exprimer le mieux. D’ailleurs, en 1971, il gagne son premier concours de dessin. Un signe du destin qui lui montre la voie à suivre. C’est la rencontre avec Pierre Christin, avec qui il va collaborer pour son premier album qui sceller son avenir dans le 9ème art et plus.

Ainsi dans ce second bilan, on découvre les nombreuses illustrations réalisées par Enki Bilal en marge de ses albums que cela soit pour la presse, pour des couvertes d’albums, des affiches, de la publicité, des documents de communication ou pour ces propres films. On peut voir le lien fort qui le lie à Pierre Christin avec qui il a beaucoup collaboré. Enki Bilal est un artiste avec une pâte exceptionnel que je trouve sublime. J’ai toujours été une passionnée de son travail et ce livre permet d’en découvrir une facette beaucoup plus large.

Alors si vous aimé cet artiste complet et investi par son art, plongez dans cet univers. Un état des stocks qui permet de s’enrichir de croquis, de dessins et de couleurs.

 

Citation
Le lecteur moyen de bandes dessinées accepte difficilement  tout concept qui le prive de sa dose habituelle (traitement encre de chine) de petites cases, grosses bulles, onomatopées vulgaires…
Ce lecteur-là, n’est-il pas devenu conformiste, figé, banalement référentiel…?

 

Tokyo Sanpo – Florent Chavouet

images

Je me félicite d’avoir vécu avec moins de 900 yens par jour. Je ne me félicite pas de connaître autant de mots japonais que de variétés de fromages nippons.

Capture d’écran 2013-07-18 à 19.58.35

4ème de couverture
Il paraît que Tokyo est la plus belle des villes moches du monde. Plus qu’un guide, voici un livre d’aventures au cœur des quartiers de Tokyo. Pendant ces six mois passés à tenter de comprendre un peu ce qui m’entourait, je suis resté malgré tout un touriste. Avec cette impression persistante d’essayer de rattraper tout ce que je ne sais pas et cette manie de coller des étiquettes de fruits partout, parce que je ne comprends pas ce qui est écrit dessus. A mon retour en France, on m’a demandé si c’était bien, la Chine. Ce à quoi j’ai répondu que les Japonais, en tout cas, y étaient très accueillants.
Capture d’écran 2013-07-18 à 19.58.35

Le Japon est pays étrange et fascinant à la fois où la culture traditionnelle se mélange avec le modernisme. Florent Chavouet à eu la chance en suivant sa moitié de partir à la découverte de Tokyo dont apparemment il est tombé amoureux. Il raconte à travers ces dessins, ces croquis et ces autocollants de fruits les découvertes qu’il fait. Sur un vélo, avec un calepin et des crayons de couleurs, il nous présente Tokyo. Chaque quartier, une carte de présentation avec des commentaires. Puis des dessins de maisons, de gens, de jardins, de cimetière, de restaurant…. Bref, la vie avec ces rencontres surprenantes et inopinées.

La meilleure façon de découvrir Tokyo à la suite de cette lecture est d’y aller. 🙂

81330859_p

Les voyages d’Anna – Emmanuel Lepage

51H4E1PTD4L._SL160_

En fait, je le sais maintenant, tu étais venu me chercher, tu espérais que j’aie mûri, tu souhaitais plus que tout que je visse ton amour. Et moi… Je ne connaissais pas d’attache, je ne connaissais même pas d’attache, je ne connaissais même pas le mot « demain » et j’ai continué d’être le feu-follet que je suis toujours. 
Lire la suite