Le K – Dino Buzzati

LeK

Il existe parfois des rencontres avec des livres. Ils vous attendent. J’avais acheté en occasion il a fort longtemps un livre que l’on m’avait chaudement conseillé comme étant un des meilleurs livres au monde. 10 années passent et le livre déménage de ville en ville en me suivant. Un jour, me dis-je, j’aurais une bonne raison de le lire. Voilà que le mois dernier, une rencontre numérique m’a poussé à le sortir de son classement alphabétique. Une liseuse passionnée de mot : Asphodèle, qui propose une lecture commune.

Je saute sur cette opportunité qui en fin de compte était un sort délicat. Une fois le livre ouvert plus moyen de le refermer. 50 nouvelles à lire d’enviro 6 pages. Mais chaque nouvelle avait pour moi l’impression d’en faire 20 pages. A chaque page tournée, je regardais le numéro en bas de page en ayant l’impression de ne jamais en finir. Les notes de l’album « The Human Octopus » de Cascadeur, me berçait au fur et à mesure des histoires.

Le livre débute avec la nouvelle le K, un animal fantastique qui suit un homme qui est obnubilé par l’animal que seul lui voit. Il pense qu’il veut sa mort. Alors lorsque l’instant fatidique arrive, il prend une barque en pleine mer et va à sa rencontre. Mais l’animal voulait juste lui remettre une perle qui lui offre réussite et bonheur. L’homme meurt alors seul et malheureux. Dino Buzzati maîtrise avec un grand talent l’utilisation avec justesse de chaque mot pour que le lecteur crée directement l’univers de l’histoire et ne s’y perde pas. Que cela soit « Pauvre petit garçon » qui raconte l’histoire du petit Adolf  ou Voyage aux Enfers du siècle, les univers se succèdent et cohabitent avec ce filon de la folie, de la tristesse et de la dépression. Aucun espoir ne brille, le monde est forcément rempli de noirceur et de désespoir. L’Homme n’est qu’un profiteur, un égoïste et négligeant.

400 pages plus tard, une boîte de chocolat et un moral en berne, j’ai fermé mon livre. Je voudrais l’abandonner, mais un rude enchantement a du me lier à ce livre. Il va retourner dans la bibliothèque. Un jour quelqu’un me parlera de ce livre et je lui offrirais à ce moment le sort sera dissou.

Avis des participantes à la lecture commune
Asphodèle : leslecturesdasphodele.wordpress.com/2013/01/31/le-k-de-dino-buzzati
Laure : madansedumonde.wordpress.com/2013/01/31/dino-buzzati-le-k
La comtesse : eeguab.canalblog.com/archives/2013/01/31/25734353.html
L’écho des écuries : l-echo-des-ecuries.over-blog.com/article-lecture-commune-le-k-dino-buzzati-114211807.html
Chroniques littéraires : chroniqueslitteraires.wordpress.com/2013/01/30/le-k-dino-buzzati/

lectures-ensemble-james-jebusa-shannontour-du-monde-1challenge-romans-culteschallenge-2