L’Art du rire de Jos Houben – Théâtre du Rond-Point

redim_proportionnel_photo

 

Le Belge, Jos Houben, propose aux spectateurs une séance de coaching autour de l’Art du rire. Pourquoi rit-on? Comment faire rire? Qu’elles sont les situations comiques? Et peut-on faire rire en expliquant cela? Et bien, oui et en plus, cela peut-être fait avec talent.

Lire la suite

Pour être méchant, il dit se dit belge. Sacré Walter.

40x60-WALTER-WEB

Après avoir emmené un ami voir Sébastien Castro, il fallait que je me rattrape avec un humoriste vraiment drôle qui ne demandait pas au public de l’applaudir. Alors direction le Grand Point Virgule pour aller voir un vrai grand Méchant : Walter.

Avant, l’humoriste était ingénieur commercial, mais c’était avant. Depuis, il a quitté son pays natal, la Belgique, pour s’installer en France et faire de l’humour noir. De la scène du petit Point Virgule il passe à celle du Grand Point Virgule à côté de Bérangère Krief ou de Vérino. En dehors du théâtre, on peut l’écouter soit à la radio soit à la télévision.

walter-belge-mechant_6az8h_2nyw83

Sur scène, il ne prend pas le spectateur en traitre. Il annonce tout de suite qu’il va dire des choses qui risquent de choquer certains. Ainsi les sujets comme l’homosexualité, le mariage, le mariage pour tous, le couple, les enfants, les religions, le sexe, l’alcool…. De toute façon, comme il le dit : Je fais ce que je veux!. Et tous le monde en prend pour son grade. «Je ne mets pas les homos et les Noirs dans le même panier, c’est plus facile d’annoncer à ses parents qu’on est noir!» ou «Je suis très tolérant en matière de religion, chacun donne le nom qu’il veut à son ami imaginaire.» Et puis au fur et à mesure, l’humour se fait plus incisif et le rire monte en puissance. Alors il rappelle aux hommes qu’après le mariage, les femmes ne font plus de félations. Pourquoi? Tout simplement, parce que les femmes veulent des enfants pour les manger.

Voilà, c’est dit maintenant on monte de niveau. Il présente ce fameux moment que son agent l’oblige à faire. Selon lui, les gens adorent les imitations, alors de façon désemparée il nous montre le nazi mancho, James Bond atteint du syndrome de Gilles de la Tourette, Superman qui dit non à la drogue ou le pédophile avare. Une telle absurdité me fait rire aux larmes même si ce n’est pas la première fois que je le vois. La suite se poursuit toujours dans plus d’éclats de rire que le public se libère de ces aprioris.

Impertinent et mordant, Walter sert un humour au vitriol qui ne peut laisser aucun spectateur indifférent. Il choque, il pousse dans les retranchements de chacun pour faire réfléchir ou rire ou les deux. Mais une certitude, on passe un bon moment de détente avec un bon travail des zygomatiques.

Les prix
2011 : Vainqueur du Festival international du rire de Rochefort.
2011 : Vainqueur du Festival de Rocquencourt.
2010 : Vainqueur du Festival national des humoristes de Tournon.

Lien vers le Grand Point Virgule
Lien vers le site officiel de Walter

 

 

Le crime de l’Orient Express – Agatha Christie

agathaLa porte était fermée et la chaînette mise à l’intérieur, répéta Poirot. Ne s’agirait-il point d’un suicide ?
Le docteur grec fit entendre un rire sarcastique.
– Un homme se suicide-t-il en se donnant des coups de couteau en dix ou douze endroits ?

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.494ème de couverture
Alors qu’il rentre de mission et compte s’arrêter quelques jours à Istanbul, Hercule Poirot est rappelé d’urgence à Londres. On est en hiver et à cette époque de l’année, l’Orient Express roule habituellement quasiment à vide. Pourtant, sans l’aide du directeur de la compagnie, Hercule Poirot n’aurait pas trouvé de place à bord, comme si tous les voyageurs s’étaient donné rendez-vous dans ce train ! Dès la première nuit, un homme est assassiné. Le train est immobilisé par la neige qui empêche l’assassin de s’enfuir. Dans les wagons isolés du reste du monde, Hercule Poirot, au sommet de son art, mène l’enquête. Et ce ne sont pas les pistes qui manquent !

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

Depuis un certain temps, ce livre se repose sur mes étagères avec d’autres de ces congénères. Le mois anglais est une bonne raison de le libérer pour enfin le découvrir. Chose incroyable, je n’ai jamais lu ce livre alors que j’ai déjà vu en téléfilm avec David Suchet qui pour moi est vraiment le détective belge, Hercule Poirot.

Agatha Christie's Poirot (Orient-Express) (2)

J’avais oublié qui était le ou les coupables. A peine que je tournais les pages, qu’il rencontrait chacun des personnages occupant les wagons. Il se doute que quelque chose ne tourne pas rond. Son sens de déduction va le guider vers la réponse, bien entendu. Le lien entre tous est la disparition et la mort de l’enfant des Lindberg, fait divers qui a fortement les Etats-Unis en 1936. D’ailleurs, suite à cela le rapt d’enfant est devenu un crime fédéral passible de la peine de mort.

Les pages se tournent avec facilité et grande curiosité. Il est malin ce petit monsieur belge venu de l’esprit créatif d’une femme anglaise, Agatha Christie. Le crime de l’Orient-Express se trouve être un des romans des plus connu de l’auteure. On y retrouve : un meurtre, des personnes très différentes, un lieu isolé, des préjugés, de la peur, de la haine, bref tous les ingrédients et aussi une bonne plume.

Bref, une belle lecture pleine de suspens qui m’invite à me dire que les autres Agatha vont aussi sortir des étagères d’ici la fin d’année.

Adaptation 
Au cinéma en 1974 par Sidney Lumet
En téléfilm en 2010 sur ITV avec David Suchet
A la radio en 1993, en 5 épisodes écrits par Michael Bakewell, réalisée par Enyd Williams, diffusée par BBC Radio 4, du 27 au 31 décembre 1993.
En jeu vidéo en 2006 pour pc par AWE Games 

keep-calm-and-readchallenge-277158541_p

82488208_o