Waterloo & Trafalgar – Olivier Tallec

1346920817waterloo4ème de couverture
Un jeu de découpes pour une histoire sans paroles (mais avec un oiseau).

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

 

 

Sur la couverture un petit rond en haut à gauche avec un petit homme bleu sur fond orange puis en bas à droite, un petit rond avec un petit homme orange dans un fond bleu. Les deux hommes une lunette à l’oeil nous observe où s’observe car le titre Waterloo et Trafalgar n’est pas sans rappeler des anciens cours d’Histoire.

images-2

L’histoire débute par un soldat orange qui fait des exercices pour s’échauffer le corps puis vient regarder à sa lunette ce qu’il y a de l’autre côté du mur qu’il garde. Il voit que l’homme bleu l’observe également dans une lunette. Beaucoup d’animosité règne entre eux et parfois quelques petites intercations vont empirer la situation. Comme cette escargot qui part du côté orange vers le côté bleu. Le pauvre petit va se faire dévorer. Car le bleu c’est le français contre l’anglais. Trafalgar et Waterloo, deux défaites et deux victoires, la balle au centre. Une paix qui va se faire grâce à un oiseau qui va poudre un oeuf qui va vite se fendiller. Et là va apparaître un oisillons mi-bleu, mi-orange qui va réunir les deux hommes.

lalalalala

 

1216-Rubin-articleLargeOlivier Tallec nous présente dans un ouvrage en bichromie et sans texte une histoire sur l’absurdité de la guerre avec simplicité et ingéniosité. Les mots sont inutiles car le dessin et le message sont limpides ce qui peut provoquer une discussion intergénérationnelle où une réflexion personnelle. Le tout s’accompagne d’un découpage des images très bien pensé. Et cela va aller jusqu’à jouer avec les pages car sur une des dernières pages est coupée en trois parties et selon comment on tourne les pages l’histoire évolue. Tout y pensé avec beaucoup d’imagination et de de talent qui ne peux laisser aucun lecteur insensible.

Waterloo-and-Trafalgar_02

Waterloo et Trafalgar est un ouvrage à mettre entre toutes les mains aussi bien pour sa beauté esthétique, que son histoire que le dialogue qu’il peut engendrer. Une certitude également, Olivier Tallec est un artiste à suivre car cela sent la graine de talent.

Y’en a un qui va louper la migration – Bérengère Le Gall

79339 4ème de couverture
Le petit piaf décole, mais il retombe à chaque fois ! Pour lui, voler, c’est pas gagné…
Jusqu’au jour où il rencontre une bande de dodos délurés !

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

 

Le petit oiseau tout bleu bat des ailes et ne rêve que de voler. Mais il essaie de tout son coeur et rien n’y fait, il reste au sol. Que faire alors?

Il tente de bouger le plus vite possible ces ailes. Son petit corps doucement décolle du sol mais presque aussi vite, il regagne le sol. Des grosses larmes lui montent aux yeux car il voit au loin ces amis qui partent au loin. Mais voilà qu’il va faire une étrange rencontre. D’autres oiseaux, tout mauve qui eux rêvent de voler également mais ils savent qu’ils ne peuvent pas car se sont des dodos. Sa peine devient moins grande car il a de nouveaux amis. Cela ne va durer qu’un moment car une belle rencontre va lui donner des ailes.

image_2-5

Dans un album très sobre, un coup de crayon direct et des couleurs très douce, Bérengère Le Gall nous raconte très simplement une histoire toute charmante. Je me suis attachée à ce petit oiseau qui rêve de partir avec les siens et que seul l’amour va lui permettre de voyager. Cette rencontre improbable avec des dodos, tout mauve, eux sont toujours tristes car ils font parti de ces rares oiseaux à ne pas pouvoir s’envoler. En plus, le dodo a maintenant disparu, on peut en voir juste au musée d’Histoire naturelle.

image_3-4

L’originalité de l’histoire prête à sourire avec un dessin efficace et un texte très peu présent mais largement suffisant pour la compréhension de l’histoire. Une petite lecture bien agréable qui plaira aux enfants et fera sourire les grands qui accompagnent leur lecture.

Sur le fil et autres histoires de cirque – Riki Blanco

933787-gf4ème de couverture
Quatorze histoires courtes sur le thème du cirque, chacune centrée autour d’un personnage, présentent une galerie de portraits fantasques : Capuchon l’homme canon, Amulette la voyante, Augusto Sordela l’évasionniste, Vladimir le lanceur de couteaux, Améthyste le trapéziste, etc.

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

Riki Blanco est un amoureux de l’univers du cirque. Ainsi pour lui rendre hommage, il propose un ouvrage jeunesse composé de courtes nouvelles sous le doux nom de Sur le fil et autres histoires de cirque. Une douce aventure au coeur de la fantaisie et de la douceur.

L’auteur et illustrateur propose un ouvrage où quatorze histoires côtoient de délicates illustrations mettant en couleurs les mots. On part à la rencontre de Capuchon, l’homme Canon qui tombe amoureux de l’équilibriste, de Mme Amulette, la voyante qui n’a pas eu les dons qu’elle souhaitait mais qui voit dans les gens, d’Augusto Sordela, l’évasionniste qui n’aime pas être attaché… Chaque personnage qui occupe ce cirque incroyable abrite des personnes hauts en couleurs fait de rêves et de peur. L’espoir rencontre l’amour, la peur le courage, le rejet le triomphe.

Dans des couleurs sombres et délicates avec des textes où la mise en page change selon les histoires, les contes me séduisent. Rempli de magie, de féerie et d’onirisme, les mots s’enchaînent et m’emmènent dans un univers du cirque fantastique. Pas besoin de lions ou de jongleurs de feu, juste des personnes hautes en couleurs et en sensibilité dans un monde à part. Comment ne pas trouver charmante, la jeune Améthyste, la trapéziste qui a le mal de l’air ou de Vladimir, le lanceur de couteaux qui n’a jamais blessé sa cible humaine juste parce qu’il ne sait pas viser.

Un livre qui ravira les petits comme aux grands dans un cirque un particulier avec des artistes attachants. Enfin un livre qui montre un monde des arts de la rue sous un autre angle sans fanfare, trop plein de couleurs et de la bonne humeur forcée. Une bonne dose de douceur dans un monde vendant du rêves qui ne peut que plaire.

Nos étoiles contraires au cinéma

Nos-étoiles-contraires

Après le grand succès du roman, Les étoiles contraires, les américains se font plaisir en l’adaptant au cinéma. Qui pourrait croire qu’un film sur deux adolescents cancéreux rassemblerait autant de gens au cinéma. Bien entendu, la minette avec son paquet de mouchoir est de sortie. C’est avec plaisir que je me suis jointe à elles.

Lire la suite

Histoires d’hommes au Lucernaire

Affiche_lucernaire_40x60___web_copieHistoires d’Hommes c’est avant tout une histoire de femmes. Voilà ce que nous racontent trois femmes sublimes de beauté et de folie avec une énergie débordante. L’obscurité se fait et une teinte rouge s’allume sur scène.

Tout de lumière rouge, trois femmes : Magali Bros, Pauline Devinat et Aude Kerivel se drappent dans la peau de multiples femmes pour nous raconter les affres de la vie qu’ils soient douloureux ou heureux. Le texte se mélange à la musique et à la danse. La folie n’a pas de limite surtout lorsqu’elle est liée à la souffrance, à l’abandon et à l’oublie.

Ce qui peut paraître surprenant dans ces portraits de femmes qui parlent à beaucoup vient que c’est un homme qui les a écrit : Xavier Durringer. Il faut dire que la plupart de ces histoires sont dues à des hommes qui ne rappellent pas, qui jettent, qui oublient, qui blessent, qui frappent, qui se droguent…. Les trois comédiennes ouvrent leurs coeurs qui parfois saignent à vif allant jusqu’aux larmes.

Sous l’amitié se cache une solitude qui se veut très contemporaine. La frontière entre l’individualisme et l’envie d’être deux est bien compliqué à comprendre. Mais que veut-on vraiment? Le spectacle n’apporte pas de réponse. Il montre des joies et peines de femmes simples, ordinaires et exceptionnelles.

Le temps passe doucement et se rythme de l’énergie incroyable des comédiennes, bercées par leurs voies magnifiques lorsqu’elles chantent. Le lien entre les histoires se fait élégamment. J’applaudis la magnifique mise en scène de Christophe Luthringer qui valorise le texte et ces comédiennes. Pourtant, je m’ennuie par moment et je suis satisfaite que le spectacle ne dure qu’une heure. L’enthousiasme de la salle m’emporte dans le spectacle tout de même entre un zieutage de montre.

Une aventure humaine surprenante qui montre qu’avec beaucoup d ‘envie et de motivation nous pouvons tout faire. D’une lecture, les trois comédiennes ont décidé de faire un spectacle où la femme est au coeur. Du Théâtre de Poche le spectacle va vers le Lucernaire, un signe que l’histoire parle à beaucoup. Je ne doute pas que ces comédiennes ont un belle avenir devant elles surtout en parlant vrai et en étant authentique.

Extraits
« Je suis à bien y réfléchir une éponge amoureuse, une exploratrice des temps modernes qui ne connaît
pas à l’avance son prochain voyage. Mon sac est toujours fait. »
« C’est pas moi que je vois dans la glace, qu’est ce qui s’est passé, à quel moment j’ai lâché le truc […]
Il faut que j’arrête tout ça c’est pas moi. »
« C’est pas toi que j’aime en fait c’est la défonce. Mais entre toi et la défonce j’ai choisi, je quitte la
défonce donc je te quitte. »
« J’ai rencontré l’amour, je suis tombé dessus par hasard. […] Il ressemblait pas du tout a ce que j’avais
imaginé avant, il ressemblait pas du tout au prince charmant, il ressemblait plutôt a rien. Je l’ai regardé et
je savais, et ça me faisait sourire de savoir avant lui. »

Lien la fiche spectacle sur le site du Lucernaire

L’invité de Rita et Machin – Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec

97820706496004ème de couverture
Rita adore se déguiser, courir et être le chef. Machin, le chien, adore mâchouiller, dormir et tricher aux échecs. Avec ces drôles de copains, impossible de s’ennuyer un instant !

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

 

Les deux amis Rita et Machin décident de changer un peu leur quotidien en accueillant leur voisin. Une bonne partie de jeux en tout genre est espérée mais tout est-il toujours aussi facile?

Bob-Edouard habite dans l’immeuble en face et vient jouer avec Rita et Machin. Mais il arrive en portant dans ces bras une télévision. Rita ne comprend pas trop car elle a prévu tous pleins d’activités pour jouer avec lui. En plus, il adore regarder la télévision avachi sur le canapé avec comme compagnie Machin.

Lorsque l’heure du goûter arrive, il va voir Rita qui a découvert son animal de compagnie qui s’est plaisir dans le jardin. En effet, Monster, le hamster, adore les tulipes et les géraniums. Après avoir mangé, il ne veut toujours pas jouer à des jeux de filles. Mais pas de soucis pour jouer au foot avec Machin tout comme aux billes ou à la bagarre.

Rita est bien contente quant Bob-Edouard doit rentrer chez lui. Elle aime encore plus Machin et lui promis de ne jouer qu’avec lui mercredi prochain.

Une chouette histoire qui se lit très bien avec sourire. Les dessins simples avec une touche de rouge sont efficaces et directs. Comment ne pas fondre pour Machin le chien qui a une tâche rouge sur l’oeil? Je ne peux pas. Alors, je lis avec délice les aventures de ces amis tout jeune. A mettre dans toutes les mains.

Ca penche – Daniela Volpari

9782367730004FS4ème de couverture
Cet oiseau tombé du nid va en déranger plus d’un ! Pêle-mêle un cycliste, une vieille dame, un gros chien… Un livre aux formes étonnantes dans lequel on peut suivre page après page les péripéties du personnage intrépide grâce à la reliure découpée. Une histoire originale illustrée par Daniela Volpari.

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

Voilà un livre qui n’est pas facile à ranger dans sa bibliothèque. Et bien oui, Ca penche, d’ailleurs tous les personnages vont subir le fait que le livre ne soit pas tout droit. Une jolie histoire de flamand rose remplie de poésie et de douceur.

Edgar rencontra l’amour de sa vie, une fabuleuse et charmante flamand rose. De cette union authentique naquit un oeuf. Mais voilà, il arriva très vite et roula le long de la colline et dévala à travers la ville à cause du livre penché. Il rencontra pleins de gens, tous plus rigolos les uns que les autres tout en semant la zizanie. Puis d’un coup il remonta sur la page de droite, brisant la coquille où apparu un adorable bébé flamand. Il va devoir reprendre une course effrénée dans l’autre sens rencontrant à nouveau tout pleins d’obstacles. Heureusement, tout va bien finir, pour le plus grand bonheur de tous.

Quelle superbe idée de faire une histoire avec le format particulier de l’histoire. Bien entendu, l’histoire est très originale et je suis tombée sous le charme. En plus, le dessin et l’illustration sont vraiment magnifique. Chaque page est un régal où l’on lit avec plaisir le peu de texte mais où l’on regarde les décors, les détails, les reliefs. J’ai été totalement charmée par tant de talent qui se cache sous la plume de Daniela Volpari.

Un véritable coup de coeur à mettre entre les mains de tous les enfants et de tous les grands. Quand la délicatesse rencontre la douceur avec une grosse pointe d’imagination, je ne peux qu’aimer vraiment. Un cadeau à faire, ce livre plaira à coup sur.

51ct3mliFLL._SL1000_

61hqIVzPWxL._SL1000_

coupcoeurbiblio

Le baby sitting de Rita et Machin – Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec

33903444384ème de couverture
Trop cool, trop fiers Rita et Machin, tante Yolande les a embauchés pour faire du baby-sitting. Mais une petite surprise les attend, et ce qui devait s’annoncer comme une partie de plaisir, va vite tourner au carnage. Tout est drôle, les dialogues, les situations, et les illustrations sont formidables. Un avis de nos deux compères sur le baby-sitting : ils veulent bien recommencer, mais préfèrent les bébés requins la prochaine fois : moins fatiguant ! J’avoue, je ne les connaissais pas : c’est génial !

Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

Envie d’un peu de remue-ménage dans le quotidien? Il vous suffit juste d’accueillir Rita et son chien, Machin et vous verrez, vous ne serez pas déçu. D’ailleurs, c’est la tante Yolande qui va demander à ces deux jeunes foufous de garder huit adorables chatons.

Rita a 5 ans, porte toujours une robe à grosses fleurs. Plusieurs traits de caractère peuvent la définir comme autoritaire, menteuse, imaginative, capricieuse, directive… Elle a un compagnon d’aventure, un chien prénommé Machin, qui a une tâche rouge sur l’oeil qui est plus râleur, fataliste, feignant… Un jour, leur tante leur demande garder ces huit chatons le temps qu’elle aille faire une course. Pas de soucis pour les deux amis qui prennent cela pour une chose facile. Ils vont être bien surpris car les chats sont pleins d’énergie et d’idées farfelus. En plus, Machin est allergique au poil de chat. La maison sans-dessus-dessous la tante est contente que les petits chats dorment paisiblement.

Le dessin et l’histoire sont adorables. Comment ne pas craquer sur les petits dessins tout simple avec juste une pointe de couleur rouge? Je n’ai pu qu’adorer et en plus, les personnages trop tellement attachants avec leurs forts caractères. Normal pour des enfants diraient des parents. Mais je vous promets, petits et grands risquent d’aimer vraiment ces personnages qui font partis d’une série.

Drôle et pétillant, ce petit livre mettra forcément de la bonne humeur à la lecture seule ou partagée. En plus par bonheur, ils vont leur arriver pleins de choses alors pleins de sourires en perspective.

figure_171_244x0

Les carnets de Cerise – Le zoo pétrifié – Tome 1 – Joris Chamblain et Aurélie Neyret

images-2Et mon truc à moi pour raconter des histoires, c’est observer les gens, imaginer leur vie, leurs secrets. on a tous un secret enfoui au fond de nous, que l’on ne dit pas, mais qui fait ce que nous sommes.

Erica, c’est l’opposé complet de Line. C’est une éternelle  râleuse, mais elle a un bon fond. Elle a quatre grands frères, du coup elle a appris à se défendre! Avec Line, on ne l’entend même plus râler, tellement c’est naturel chez elle.  
Ses parents lui ont transmis, à elle et à ses frères, de vraies valeurs de respect, d’honnêteté pour faire d’eux des gens bien. 
Alors elle n’est pas contente quand les choses ne vont pas dans le bon sens. Râler c’est sa façon à elle de remettre les choses en question, d’essayer de les faire avancer, de les améliorer. Et je la respecte pour ça. 

Lire la suite

Dis bonjour à Zorro! – Carter Goodrich

imgres4ème de couverture
Mister Bud est un chien heureux. Il a sa maison à lui, son lit à lui, ses jouets à lui… Mais surtout, il a ses horaires à lui. Et pas question d’y déroger !
Chaque journée suit à la minute près le même rituel : réveil, petit gâteau, promenade, sieste, changement de position et re-sieste, démonstration de joie au retour du maître, film-canapé puis coucher. La vie rêvée, quoi. Mais un soir, à l’heure de la démonstration de joie, la porte s’ouvre sur un inconnu. « Dis bonjour à Zorro, s’entend intimer Mister Bud. Vous allez être amis ! » Tu parles, Charles ! La cohabitation commence très mal. Jusqu’à ce que les deux rivaux découvrent un truc incroyable : ils ont les mêmes horaires ! Ah, mais ça change tout…
Capture d’écran 2014-01-04 à 10.04.59

Mister Bud est bien heureux dans sa maison, il profite d’un grand confort. Bien entendu, lorsqu’un nouvel habitant arrive dans la maison, cela signifie forcément des changements. Parfois, les changements peuvent avoir du bien, non?

Le chien Mister Bud vit comme un grand pacha avec ces habitudes quotidiennes et son confort avec son lit, ses jouets, sa gamelle. Il est trop heureux. Mais voilà, qu’un soir au moment de la démonstration de joie la porte s’ouvre sur un autre petit chien, Zorro, qui n’a pas l’air très commode. Très vite, ils se prennent la tête pour tout jusqu’au jour où ils se rendirent qu’ils avaient un gros point commun. Et depuis, ce jour se sont les meilleurs amis du monde.

En effet, le sujet est l’amitié est récurrent dans la littérature jeunesse, mais je trouve se livre très bien amené et assez rigolo. J’avoue que j’adore véritablement les graphisme et les les couleurs utilisées qui donnent un style so british. Normal pourrait-on dire puisque c’est un livre anglais mais tous n’ont pas se style. Bref, les pages se tournent avec sourire et attachement à ces petits chiens tout charmant.

Un livre qui devrait plaire aux enfants comme aux grands pour sa simplicité et son charme particulier. On prend plaisir à le relire ou juste regarder à nouveau les magnifiques dessins cadrés uniquement sur l’univers des chiens. Alors si vous voulez l’offrir ou vous l’offrir, il ni a pas à hésiter.

86609787_o

coupcoeurbiblio    coupdecoeur