La garçon du train – Tome 3 – Wataru Watanabe

images-28

– Ne soyez pas aussi crispé. Mes parents ne sont pas là aujourd’hui.
– Ah.. Ah… Bon! Encore plus!!! Mais au contraire ça me crispe…

– Je vous aime.
– Moi aussi je vous aime.

Capture d’écran 2013-07-18 à 19.58.35

4ème de couverture
Le garçon du train invité chez Hermès ! Est-ce que leurs sentiments vont enfin se nouer ? ! C’est sans compter sur le mur d timidité qui se dresse devant le garçon… Le Japon est toujours en effervescence pour la conclusion de cette belle histoire d’amour !

Capture d’écran 2013-07-18 à 19.58.35Le garçon du train passe les étapes de la rencontre amoureuse toujours dans un état de fébrilité et de doutes. Mais petit à petit et guider pour le sourire d’Hermès, il va se laisser attendrir et crier « Je t’aime ». Ouf par chance, elle le lui dit aussi.  Et voilà, l’histoire tourne enfin au sérieux.

Mais attention, il ne faut pas s’emballer car l’histoire s’arrête ici. Ils se tiennent la main, disent qu’ils s’aiment et voilà, maintenant ils ne sont plus seuls. Ils sont deux. Pas de suite au prochain épisode. C’est à vous de vous faire votre film.

Le dernier tome de l’histoire conserve le côté niais des deux précédentes histoires. Il faut avouer que parfois j’aime renouer avec mon côté ado boutonneuse qui sommeil en moi.  J’avoue été servi ici avec ces premiers émois tout timide et à l’air si authentique. Un bon moment de détente qui libère très bien la tête.

Du même auteur
Le garçon du train – Tome 1
Le garçon du train – Tome 2

81330859_p

Puzzle – Tome 1 – Ryô Ikuemi

Unknown-2

Etre tout simplement avec lui, être à ces côtés me suffit. Mais pour l’instant… J’ai bien sûr envie d’espérer plus… Ca me convient très bien ainsi.

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

4ème de couverture
Imaginez une jeune fille se sentant coupable de la mort d’un de ses amis et un garçon qui n’arrive pas à oublier ce terrible accident survenu quand il n’était qu’un enfant. Ils ne se connaissent pas encore, mais pourtant. A travers le regard de leur entourage, et à différentes époques de leurs vies, découvrez dans ce shôjo manga construit comme un véritable puzzle les destins entremêlés de ces jeunes en quête d’identité. Tous les matins, dans le train, alors qu’elle se rend au lycée, Yuma est harcelée par un pervers. Suwa, un de ses camarades de classe, décide de l’accompagner afin de la protéger. Mais malgré l’intérêt que ce dernier semble porter à Yuma, la jeune fille n’a d’yeux que pour Kajima, son professeur de biologie.

Capture d’écran 2013-06-01 à 11.11.49

La médiathèque a fait l’achat de mangas en français, chose assez rare pour que je saute sur l’occasion d’emprunter la nouveauté. Malgré une couverture assez enfantine, le livre se trouvait en section adulte. Si j’étais conquise, j’emprunterai les deux autres tomes commandés sur les 13 existants.

Mais voilà, je n’ai pas été du tout séduite par ces deux histoires d’amour d’adolescents. Je crois que j’ai passé l’âge de lire des shojo sur les premiers émois amoureux. Je vais me contenter des films pour filles avec des pop-corn ou du chocolat, voir les deux. Fini de lire des choses avec des questions existentielles : il me tient la main, c’est qu’il m’aime? pourquoi il me fait des bisous d’esquimaux?. Je vais me contenter de la marmotte et du chocolat.

Donc, c’est avec grand plaisir que je rendre le manga et que je n’emprunterai pas la suite. Niet.

challenge-2

Perfect Mother

perfectmother

Le 3 avril dernier, le nouveau film d’Anne Fontaine apparaît sur les écrans. Une histoire surprenante qui doit en déranger plus d’un.

Deux mères qui sont des amis depuis leur plus jeune âge, tombe chacune sous le charme du jeune garçon de l’autre. Les deux adolescents eux aussi tombent amoureux de ces femmes « âgées ». Une passion les unis, mais jusqu’à quand? Elles décident de se séparer des garçons pour qu’ils puissent vivre une vie d’homme avec des femmes de leur âge. Chacun vie sa vie, mais difficile de se séparer vraiment de cet amour sincère même étrange aux yeux de beaucoup.

Le film dure 1h51 sans qu’à aucun moment on s’ennui. Ces femmes qui jouent des mamans de 45 ans sont vraiment sublimes et séduisantes. Je reverrai de ressembler à Naomi Watts et Robin Wright à leur âge. Les deux adolescents ont des physiques de beaux gosses, un peu trop à  mon goût. Le film est très bien construit et les plans très bien construits. Un des plan de fin, les deux femmes discutent dans une chambre assissent sur un lit. Une femme en fond qui parle et l’autre en plan de devant qui écoute, et l’on voit sur son visage, la souffrance que lui cause ce qu’on lui raconte. Des plans qui pourraient faire de sublimes photos.

En avant les filles !

9782092533307

En avant les filles! 
Auteur : S. Mirza
Illustrateur :  Isacile
Collection : Décodage
Nombre de pages : 95
Juin 2012

A partir de 14 ans

Marre d’entendre que les femmes veulent toujours plus alors qu’elles ont déjà beaucoup trop. Si les femmes partout dans le monde se battent encore pour leurs droits, cela prouve que l’égalité entre sexe n’est pas encore une réalité.

L’ouvrage compartimenté par thématiques comme le corps, les sportives, les aventurières, les artistes présente de façon clair et très pédagogique 40 portraits de femmes à travers le monde et le temps. Elles ont toujours été présentes dans tous les domaines du sport aux sciences, de la piraterie à la composition musicale. Les portraits et des périodes où les livres d’histoire négligent la présence des femmes et leur importance. Malgré des interdictions concernant l’éducation, la formation, l’indépendance financière… il a fallu des combats et beaucoup de courage.

L’ouvrage se structure avec des citations en introduction comme « Une femme qui exerce son intelligence devient laide, folle et guenon » de Pierre Joseph Proudhon ou « Une olympiade femelle serait impratique, inintéressante, inesthétique et incorrecte » de Pierre de Coubertin. Ces phrases montre l’esprit misogyne à travers le temps, encore très encré dans notre époque

En France, par exemple, voici quelques dates de lois contribuant à l’émancipation des femmes. Certaines choses nous paraissent tellement familières que l’on en oublie que la légalité de cela est proche.
1938 : les femmes mariées ne sont plus sous tutelle de leurs maris
1944 : droit de vote et d’éligibilité des femmes
1946 : suppression de la notion de « salaire féminin »
1967 : autorisation de la contraception
1970 : suppression de la notion de « chef de famille »
1975 : légalisation de l’avortement – instauration du divorce par consentement mutuel – mixité scolaire obligatoire dans les établissements publics
1992 : repression du harcèlement sexuel du travail

Un livre qui permet de donner des modèles pour les femmes en devenir. N’est-il pas temps de la faire évoluer vers plus d’égalité ?

Présentation par l’éditeur
« On parle à une femme, on lui dit des phrases en sachant bien qu’elle ne comprend pas, comme on parle à un chien ou à un chat. » Effrayant, non ? On oublie souvent qu’il y a un siècle à peine, on considérait les femmes comme plus proches du gorille que de l’homme. Elles ont dû se battre pour défendre leurs droits et faire reconnaître leur place. Cette lutte est loin d’être finie, comme le montrent les disparités de la condition des femmes dans notre monde. Alors, les filles, à vous de jouer ! Un livre à partager entre mères et filles pour comprendre l’histoire des femmes et les enjeux du féminisme et inviter les adolescentes à devenir des femmes avec fierté, enthousiasme et ambition. Retrouvez des dossiers sur les grands moments qui ponctuent la vie des femmes ainsi que des portraits de grandes figures féminines.

Feuilleter l’ouvrage : www.nathan.fr/feuilletage/?isbn=9782092533307

Présentation par l’auteur :