L’échapée – Paris – 20ème

L’échapée
38 Rue Boyer
75020 Paris
 
Bistrot thaï
 
Métro : Gambetta
 
A proximité de la Bellevilloise, de la Maroquinerie
 
Personnes présentes :
Lili, jéjé et Noctenbule
 
Plats consommés
Trois formules à 22€00 (entrée + plat)
 
 
Entrée :
Salade de fruits, poulet et crevette
Salade de liseron d’eau croustillant
Beignet de crevettes
 
Plat :
Crevette au curry vert et lait de coco
Travers de porc caramélisés
Nouilles sautées thaï au poulet
 
Dessert :
Délice de mangue au riz gluant
 
Boisson
–       Jus de coco
–       Orangina
 
 
 
 
 
 
 
 
Après 2h de sport à taper une balle contre un mur, il fallait forcément faire le plein d’énergie. Et avec lili, l’appel du dessert du thaï c’est fait ressentir. Cela faisait tellement longtemps que nous n’en avions pas mangé. Et quel délice. Vraiment trop gourmande de ce dessert. Mais nous avions tous trop faim pour manger juste un dessert, alors nous avons pris la totale. Juste jéjé ne nous a pas suivi sur le dessert, il n’avait plus trop faim, surtout après avoir fini presque tous nos plats. Lili était d’humeur aventurière pour goûter le liseron. Après en avoir arracher une certaine quantité car c’est vraiment de la mauvaise herbe qui pousse vraiment partout, en manger, m’était presque impossible. La nuance, est que c’est du liseron d’eau. Donc pas celui que je connais. L’aspect un peu étrange de gros tubes verts, mais le croustillant lui donne un aspect comestible et le goût. Je dirais juste croustillant. Le mélange frais de fruits, de poulet et de crevettes ne m’as pas trop séduite cependant à bien plu à mes comparses qui ont été ravis de finir mon assiette. Le cœur général revenait à l’entrée de jéjé : les beignets de crevettes sans surprise mais un délice. Avant le bistrot proposait beignet de crevette avec de la banane dans une feuille de brick, un vrai régal. Il faut bien aussi innover dans sa carte. Tous les plats, délicieux, sauf pour lili qui n’aime pas le gingembre et nous avions dans tous les plats. Le travers de porc pas comme je l’imaginais. Le dernier que j’avais mangé était dans un restaurant canadien revenu avec du sirop d’érable alors forcément au thaï il ne pouvait pas avoir le même goût. La viande fondait en bouche avec un arrière goût sucré. Là, Jéjé a abandonné. Mais les gourmandes ont poursuivi avec chacune un délice de mangue au riz gluant. De la mangue fraiche accompagnée de riz au lait de coco. Attention, il y a d’autres desserts tout aussi bons, on les a tous goûté. Mais la palme du meilleur revient à celui là. A ce qui paraît certains de leur client le mange en entrée. J’ai essayé c’est tout aussi bon et on mange plus raisonnablement après, ce qui n’empêche pas de reprendre un dessert par la suite.
 
Notre évaluation (sur 5*)

Nourriture:
 Lili : ****1/2 – Jéjé : **** – Noctenbule : ****

Décoration:
Lili : *** – Jéjé : **** – Noctenbule : ****

Ambiance:
Lili : ****1/2 – Jéjé : **** – Noctenbule : ***
Service:
Note commune: ****
Sanitaires :
Jéjé : *** – Noctenbule : ***
 
Le + de Noctenbule, très agréable après une sortie dans le quartier, les serveuses sont très aimables.

Le Dogon – Paris – 10ème

Dogon
30 rue René Boulanger
75010 Paris

 

Métro : République (ligne 9), à 2 minutes à pied
 
Lien: www.ledogon.com
 
Personnes présentes :
Lili, jéjé et Noctenbule
 
Plats consommés
 
 
 
 
 
 
 
 
Boisson
Rhum arrangé
Cocktail sans alcool

 

A la suite d’un petit concert gratuit en plein air, où nous sommes parties avant la fin car trop compresser comme des sardines en boîte, nous sommes partie en quête de ripaille. Nous entrons dans un bar qui annonce jambon et fromage sur sa devanture mais il ne serve les planches jusqu’à 15h. Etrange. Déçu certes, mais la faim est toujours là. Soudain, je me souviens de ce coin et d’un restaurant bien sympathique pas très loin où cela faisait u n moment que je n’avais pas mis les pieds. Aller hop, redécouverte de la cuisine africaine. La décoration et l’ambiance sont bien particulières, cela rajoute du cachet. Aller hop on commande, un apéro et un plat différent chacun. Les assiettes sont très copieuses et difficile à terminer. Du riz, de la viande ou poisson et de la sauce, le tout pour bien remplir le ve ntre. Pourtant nous avions convoité des desserts, mais nous avons juste pris un dessert à trois, et par gourmandise. Lili a raffolé du beignet à la noix de coco qui se rapproche du rocher congolais. Je m’attendais à un beignet qui serait passé à la friteuse comme ceux aux pommes ou ananas. Toutefois, cela reste bon.

 

Notre évaluation (sur 5*)

Nourriture:
 Noctenbule : ****

Décoration:
Noctenbule : *

Ambiance:
Noctenbule : **
Service:
Noctenbule : ***
Sanitaires :
Noctenbule : **
 
Le + de Noctenbule, les plats sont vraiment une découverte gustative
Le + – de Noctenbule, un musicien est présent pendant le repas et joue de la musique traditionnelle. La musique est un peu forte et la personne fait la quête à chaque fin de prestation.
 
La carte

Pizza Roma – 5ème – Paris

Pizza Roma
27 Rue des Ecoles
75005 Paris
 
Métro: Maubert-Mutualité
 
Personnes présentes: Lili, Noctenbule, Jéjé et Pingouin
 
Plats consommés:
–       3 pizzas: coque (standard avec oeuf), soleil avec supplement salami (oeuf, mozza, champignon et tomate) et colizée (viande hâchée, tomate et fromage): entre 11 et 13€
 
Desserts:
–       Banana split
–       Gâteau aux trois chocolat avec supplement Chantilly
–       Fraises avec Chantilly
Boissons:
–       Lombrosco doux
–       Café, accompagné d’une amandine
 
En se balladant dans le coin, on cherchait un restaurant qui dit “viens manger chez moi” (hors restaurant asiatique). Par défaut, le choix c’est reporté sur cette pizzeria. Le hasard a bien fait les choses. Le serveur est très charmant et souriant. Les pizzas sont servies rapidement, la boissons aussi. Le vin est amenè dans un seau à champagne avec un torchon par dessus pour ressuyer le dessous de la bouteille. On plaisante avec le serveur et tout le repas se fait dans la bonne humeur. Les pizzas se dévorent toutes seules. Et l’appel de la petite touche sucrée se fait entendre. Hop un dessert, simple et sans pretention. Le gateau au chocolat était plus beau que bon, car il n’avait aucune saveur. Mais la Chantilly est vraiment délicieuse.
La decoration est uniforme avec un très jolie papier peints noir avec des reliefs viellient légèrement crème, des lampes fleuris que l’on a tous vu un jour chez nos grands-parents, le celier tout en bois foncé et pierres apparentes.
 
Notre évaluation (sur 5*)

Nourriture: 
Lili : ***1/2 – Jéjé : *** – Pingouin : ***1/2 – Noctenbule : **1/2

Boisson:
Pour tous : ***
Décoration:
Pour tous : ***
Ambiance:
Lili : ** – Jéjé : ** – Pingouin : ** – Noctenbule : ***
Service:
Lili : ***** – Jéjé : **** – Pingouin : **** – Noctenbule : ****
Sanitaires:
Lili : **** – Pingouin : **** – Noctenbule : ***
Le +, la chantilly maison avec une machine spécifique (très rare), le séche main dans les toilettes
Le -, la pizza reste de petite taille
Le – de lili : lieu trop lumineux